Actualité sportive en auvergne



Photo © MARQUET Frédéric

Nationale 2 : Cournon tient enfin sa première !

Voilà six journées que les filles du BBCA l’attendaient. C’est lors de leur septième rencontre de N2 que les basketteuses cournonnaises ont enfin remporté la victoire, à Voiron (68-69). Claudie Vaillant, l'entraîneur, revient sur cette première.

Eh bien voilà, Claudie, le compteur est enfin ouvert !

Exactement ! Enfin la saison commence, même ! Parce que quand on regardait le classement, on n'avait joué que les 6 premières équipes. Si ça se trouve, contre les autres… en fait, c’est bien ça, on s’est vraiment dit que notre championnat commençait. Et qu’on allait « envoyer » (rires) !

Qu’est-ce qui a fait la différence, au final, sur ce match à Voiron, même si l’écart final n’est que d’un point (68-69) ?

Ça n’a pas été un match forcément meilleur que les autres mais il a été plus complet que tous les autres, du début à la fin, je pense. Cette fois-ci, on n’a pas eu ces 5 voire 10 minutes où, vraiment, on est complètement "différentes". Là, on a juste eu un petit trou au début du troisième quart-temps, ce qui est un peu notre problème, chaque fois, au retour de la mi-temps. Mais même si on a pris 7-0, là, on a très bien réagi derrière puisque tout de suite, on l'a rebouché. Je pense que la différence, elle est là.

Avec votre expérience au sein de ce groupe, quel regard portiez-vous sur ces défaites ?

Je pense qu’on a toujours été au niveau exigé par les matchs. Malgré des écarts de 20 points, on n’était pas non plus « à l’ouest » complet. C’est juste qu’on subissait ces trous où on prenait ces 20 points… On avait juste à gommer des petites erreurs. Même s'il faut reconnaître qu’on n’était pas non plus au mieux en défense. Là, encaisser 68 points, c’est quand même un peu plus correct… et donc un peu plus logique, aussi, qu'on ait été en mesure de rivaliser à la fin du match !

Ce petit retard sur le plan défensif est-il lié à l’arrivée de plusieurs recrues à intégrer ?

Je ne pense pas. Ce sont des petits réglages, c’est peut-être le petit placement, ne serait-ce que 10 cm de plus, 10 cm de moins... Des petits réglages à effectuer ensemble, collectivement. Forcément, ça change quand on a trois ou quatre nouvelles joueuses mais je pense qu’il a manqué un petit peu d’envie au début. Maintenant, au moins, l’envie, elle y est et on travaille sur tout ça, ces placements, etc. On a mis en place une défense de zone qui fait du bien à notre collectif car elle nous remet vraiment toutes en question ensemble et on se sent beaucoup plus concernées. Maintenant, il faut espérer que ça dure !

 

L’œil du coach Anthony Cathala. « Ça a été très serré durant toute la rencontre. De mémoire, Voiron n’a jamais compté plus de 7 points d’avance et nous 5 et il y a eu à côté beaucoup de chassé-croisé. Et sur la fin, Mathilde (Portal) rentre deux lancers-francs hyper-importants parce qu’ils nous donnent 4 points d’avance à 13 secondes du terme… A la différence de d’habitude, on a réussi à s’en sortir malgré le 7-0 de début de troisième quart-temps que, cette fois, on a comblé en 2 minutes. J’ai apprécié aussi que Camille (Berrivin) sorte un peu du lot avec ses 14 points et le très bon match de Fredlaine (Verrier, 10 points), avec des paniers importants à des moments importants, et qui a été physiquement présente. Du coup, ces matchs à venir face à des équipes de deuxième partie de tableau, on ne les gagnera peut-être pas tous mais ce ne sera pas le même genre de match et je pense même qu’on peut finir sur un bilan pas si mal que cela. »


Jean-Philippe Béal

Commentaire