Actualité sportive en auvergne



Photo © Luc Barre

National 3 : les enjeux des Auvergnats

A l'occasion de la 5e journée de National 3, zoom sur les matchs des clubs auvergnats. Entre choc, "derby" et opportunité à saisir.

Le choc pour la B de Clermont

La réserve clermontoise se déplace sur la pelouse de Hauts Lyonnais, pour ouvrir la 5e journée (16 heures). Un choc pour les hommes de Sébastien Mazeyrat, face au coleader (10 points comme Thiers), mais premier à la différence de buts. Pour faire tomber l’équipe lyonnaise pour la première fois cette saison, les jeunes pousses du Clermont Foot devront livrer un gros match.

 

Du costaud pour Thiers

Le coleader thiernois se déplace à Bourgoin, dont le classement (9e) reflète mal le potentiel. Les Berjalliens, bien que battus à Clermont il y a deux semaines (1-0), avaient montré beaucoup de cohérence sur le synthétique du Montpied, au point de mériter meilleure issue. Mais les SAT, toujours invaincus, ont l’occasion de confirmer leur bon début de saison.

 

Un « derby » pour Montluçon et Saint-Flour

Duel d’Auvergnats (distants, certes) entre Montluçon et Saint-Flour. Entre une équipe bourbonnaise qui peut rester au contact des équipes de tête, et une formation cantalienne qui court toujours après un premier succès, les enjeux ne manqueront pas au Dunlop.

National 3 : le classement

 

Une opportunité pour Le Puy (B) ?

Dernier de la classe, la réserve ponote affronte une autre équipe en manque de points, Chambéry. Battu trois fois de suite, Le Puy (B) va tout de même devoir cravacher, sur la pelouse de Savoyards qui n’ont joué qu’une fois à domicile. Leur unique victoire, face à un autre mal classé, Ain Sud (2-1).

National 3 : les matchs de la 5e journée

 

Un peu d’air pour Aurillac ?

Avec trois points d’avance sur la zone rouge, Aurillac manque encore de marge au classement. Les Cantaliens pourraient donc l’agrandir en cas de performance sur la pelouse de Lyon-Duchère (B). Pelouse (synthétique) où les Clermontois ont subi de plein fouet le réalisme des locaux (défaite 4-1).

 

Laurent Calmut

Commentaire