Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

N'Dong Zué a le droit de rêver

Victorieux de la Coupe de la Ligue, samedi, au Casino de Royat, Morgan N'Dong Zué pourrait devenir le challenger officiel pour le titre de champion de France super-léger.

Samedi 24 novembre, 23 h 30, le Casino de Royat explose et Morgan N'Dong Zué exulte. Il vient de remporter la Coupe de la Ligue, chez lui, en Auvergne, devant un public totalement acquis à sa cause.

Ce combat, de dix reprises de trois minutes, aura été largement dominé par le Franco-Gabonnais, à tel point que les trois juges l'ont donné vainqueur à l'unanimité (97-93, 98-92, 98-92). Son coriace adversaire Habib Houchang, lui a pourtant proposé une belle résistance, mais l'expérience de N'Dong Zué a fait la différence.

Pourtant plus jeune que son opposant du soir (25 ans contre 27), il affichait 23 combats avant ce samedi, contre 12 pour le licencié du BC Lingolsheim. Et l'expérience a été déterminante.

Offensif et entreprenant tout au long du combat, le local n'a pas tremblé et n'a pas semblé sous la pression de l'événement. Celui de son premier titre qui devrait lui permettre de basculer dans le Groupe A et de devenir challenger officiel pour le titre de champion de France.

Prochaine étape, le titre de champion de France super-léger

A l'issue du combat, il ne cachait pas son émotion et sa joie d'avoir triomphé. Après avoir remercié chaleureusement le public venu en masse au Casino de Royat, il s'est prêté au jeu des photos et des autographes avec ses fans. Certainement conscient que les « Morgan » répété à tue-tête par les spectateurs lui avaient donné les ressources nécessaires pour aller chercher ce combat.

S'il est parvenu à pousser à de nombreuses reprises Houchang dans ses derniers retranchements et les cordes, son adversaire n'a jamais voulu abdiquer laissant présager une issue malheureuse.

Car si N'Dong Zué a dominé dans l'ensemble, l'Alsacien ne s'est pas laissé faire. Loin de là. Et le licencié de l'ASM boxe aurait pu se faire surprendre. Parfois emporté par la foule, il n'a pas hésité à se livrer pour arrêter la rencontre avant la dixième reprise, s'exposant aux ripostes d'Houchang.

Mais finalement, l'Asémiste s'est adjugé une victoire logique et maîtrisée et peu désormais rêver plus grand.

 

Commentaire