Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Basket
Photo © Richard Brunel

Mondial des Volcans : ils ont affronté leurs idoles

Comme lors de chaque gros rassemblement, quelques joueurs ont la chance de pouvoir se frotter à l’élite mondiale. Cela a été le cas, ce vendredi, au Mondial des Volcans, à Clermont-Ferrand.

Si vous vous engagez un jour ou l'autre dans un tournoi de sixte de football, il y a très peu de chance (voir aucune) que vous puissiez affronter Antoine Griezmann, Kylian Mbappé ou Paul Pogba. En pétanque, pouvoir défier un champion du monde lorsque l'on est un pratiquant occasionnel est monnaie courante. D'aucuns diraient qu'il s'agirait même du seul sport où de telles confrontations sont possibles… Sans vouloir ergoter sur le sujet, nous sommes allés rencontrer ces anonymes, ces passionnés, qui se retrouvent à affronter leurs idoles le temps d'une partie.

Le Mondial des Volcans est la parfaite illustration de ce mélange des palmarès. Des joueurs de calibre régional, des amoureux du jeu face à l'élite mondiale. Ce vendredi après-midi se déroulait justement le tête-à-tête du Mondial. Au milieu de pétanqueurs venus de toute la France se trouvaient des pointures comme Christian Fazzino, Dylan Rocher ou Kévin Malbec.

« On apprend beaucoup de choses à leur contact »


Romain, 27 ans, est venu de Charente-Maritime pour disputer l'un des plus gros rassemblements français. Le tirage au sort n'a pas récompensé son long trajet. Première partie : Christian Fazzino. Il y a mieux pour entamer un concours. Pourtant, Romain a pris les choses avec philosophie. « Lorsque j'ai su que j'allais affronter Christian Fazzino, je n'ai pas eu peur. Au contraire, ce tirage au sort m'a plu. Je préfère jouer contre de tels noms, au moins on apprend beaucoup de choses à leur contact. » Le résultat final, 13-4 en sa défaveur, ne l'a pas perturbé outre mesure. Romain éprouvait même quelques regrets : « J'ai manqué quelques mènes importantes. Plusieurs fois j'avais l'avantage de boules, mais je n'ai pas su en tirer profit. » C'est justement sur ce point précis que la différence est la plus grande entre le bon joueur régional et la pointure mondiale.

Mathias, 14 ans et originaire de Moulins, a eu la chance d'affronter son idole. Il ne s'y attendait pas. Alors qu'il s'échauffait pour rentrer au mieux dans sa partie, Mathias a vu soudainement débarquer Dylan Rocher. « Je n'étais pas vraiment prêt à ça. Sur le moment, ça m'a fait plaisir même si je me suis dit que j'allais prendre une raclée. » Le score final (13-0) fut au fond anecdotique pour le jeune Mathias. Même si l'esprit de compétiteur n'est jamais bien loin. « J'étais tout seul. Il n'y avait pas mon coach pour m'aider. J'ai commis des erreurs de jeu. C'est dommage, j'aurais pu mettre quelques points quand même. »

Le mental est déjà là. Il ne reste plus qu'à progresser pour atteindre un jour, pourquoi pas, le niveau de Dylan Rocher. Cette expérience au Mondial des Volcans lui servira très certainement d'ailleurs. Mathias n'a pas tout perdu, comme tous ces joueurs anonymes qui ont eu la chance de se frotter à ce qu'il se fait de mieux sur la planète pétanque.


Programme :

Ce samedi. 9 heures : début du Mondial des Volcans en triplettes (limité à 512 équipes, arrêt des parties de 12 heures à 13 h 30 et de 19 h 30 à 20 h 30). 14 h 30 : début du triplette féminin (basé sur 64 équipes). 20 heures : Finale du tête-­à­-tête. 

Ce dimanche. Mondial des Volcans triplettes. 9 heures : 8es de finale ; 10 heures : quarts de finale ; 14 heures : demi­-finales ; 17 heures : finale. Mondial des Volcans jeunes. 9 heures. Mondial des Volcans en doublettes. 9 h 30. Mondial des Volcans en doublettes féminines. 10 heures.

Commentaire