Actualité sportive en auvergne



Photo © DAMIEN MEYER

Mathieu garde sa couronne nationale sur le 200 m dos

Geoffroy Mathieu reste la référence française du 200 m dos. Le nageur clermontois a conservé pour la troisième année consécutive son titre national en remportant la finale de la distance en 1'58''86 lors des championnats de France de Rennes, ce samedi. En revanche, il n'ira pas aux Mondiaux en Corée.

Et un, et deux, et trois titres de champion ! Comme lors de chaque édition des "France" depuis 2017, année de son avenèment sur la scène nationale, Geoffroy Mathieu a été exact au rendez-vous. Ultra-favori du 200 m dos et meilleur temps des séries le matin, il a répondu présent en remportant avec beaucoup d'autorité la finale en 1'58''86. Une performance remarquable qui continue de placer le nageur du Stade Clermontois dans le cercle des patrons de la natation française.

 

Seul bémol, et pas des moindres, Geoffroy Mathieu n'ira pas aux Mondiaux en Corée du Sud. En cause, le très contesté règlement de la Direction technique nationale qui a, certes, imposé des minima (1'58''00 sur le 200 dos), mais a surtout donné l'obligation de réaliser ce chrono... le matin lors des séries. Ce qu'il n'a pas fait. Même un record du monde en finale n'aurait donc pas pu envoyer le Clermontois à Gwangwu cet été...

Incohérent pour les nageurs, comme l'a avoué Geoffroy Mathieu lui-même au sortir du bassin, au micro de BeIN Sports. « Je n'étais pas venu chercher une qualif' aux Mondiaux. Je n'étais pas venu là pour nager vite le matin mais pour le faire le soir et être champion de France. Dans "championnats de France", il y a "championnats". On y désigne donc des champions. C'est pour ça que je ne me suis pas pris la tête avec les temps de qualif'. Je voulais un troisième titre, je l'ai et ça me va parfaitement ! »

 

Le classement de la finale :

Commentaire