Actualité sportive en auvergne



Photo © BOILEAU FRANCK

Les Sangliers pour fissurer les Remparts de Tours

Tout pour la Division 1. Sortis de la Coupe de France, mardi soir, les Sangliers Arvernes doivent tout miser sur le championnat. La réception des Remparts de Tours, ce samedi (20 h 30), n’est sûrement pas le défi le plus simple à relever, mais les Clermontois ne doivent pas s’arrêter aux chiffres, notamment à la quatrième place, malgré un retrait de 3 points, d’une formation visiteuse taillée pour le haut de tableau. 

Sur la durée d’une saison régulière, Tours et Clermont-Ferrand ne disputent pas en effet le même championnat. Sur un seul match, en revanche, les Sangliers peuvent concurrencer n’importe qui. Ce qu’ils ont montré sur la patinoire de Caen, le leader (2-1), ils doivent pouvoir le proposer à domicile face aux Remparts. Mais pour fissurer cet adversaire, il faut garder ce même niveau de jeu sur le plan défensif.

 

A chacun son rôle

 

« On est le produit de notre environnement, relève Eric Sarliève. La dynamique actuelle est négative, mais on n’est pas décroché en championnat. Il faut positiver l’environnement. Et c’est également valable pour l’équipe. On sort d’un gros match à Caen malgré l’absence de Sinkovic. Si on prend le problème par le bon bout, la solution va venir ».

Pour cela, il faut retrouver davantage de confiance, le seul carburant qui fait réellement avancer un groupe. Et certainement se recentrer sur les bases, les missions individuelles et tenir son rôle. A ce sujet, le retour attendu de Julius Sinkovic au centre constitue une excellente nouvelle.

« On n’a pas perdu nos qualités, insiste le coach, mais on réfléchit un peu plus. Il faut le faire un peu moins et jouer avec plus de spontanéité en respectant les bases qui sont qu’en zone défensive on doit être beaucoup plus dur ».

 

Le groupe :

Clermont-Ferrand. Pajpach, Gourdin ; Labbé, Vigier, Brejka, Soldan, Hagopian, Andraud, Böll ; Baskatovs, Medeiros, Sarliève, Chautant, Sinkovic, Kulha, A. et L. Nalliod-Izacard, Novotny, Faure, Vialatte.

Commentaire