Actualité sportive en auvergne



Photo © PAUL FAITH

Les chiffres à retenir du match Ulster - ASM

Malgré une mêlée dominatrice, l'ASM a été bousculée par l'Ulster (18-13), ce vendredi lors de la 2e journée de Champions Cup. Les Nord-Irlandais n'ont pas volé leur victoire, la preuve en chiffres.

0

L’ASM n’a jamais réussi à semer le trouble dans la défense irlandaise. Une stat en témoigne et elle est assez rare pour être signalée : Clermont n’a pas réussi le moindre franchissement vendredi soir. A contrario, l’Ulster en a réalisé neuf.

 

3

Les conditions climatiques n’ont pas aidé les 46 acteurs à produire du jeu. Et naturellement, le jeu de passes en a pris un coup. En 80 minutes, les deux équipes n’ont réalisé que trois offloads : deux pour l’Ulster, un pour l’ASM. Famélique pour un match européen.

 

11

Clermont a souffert au Kingspan Stadium. Dans tous les secteurs ? Tous, sauf un : la mêlée. Les Auvergnats ont largement dominé leurs homologues nord-irlandais dans l’épreuve de force collective. D’abord, en validant leur onze introductions puis en en piquant trois sur possession adverse. Didier Bès, l’entraîneur des avants, était peut-être le seul ce vendredi soir à avoir le sentiment du devoir accompli.

 

16

On dit souvent que pour briller au niveau international, il est interdit de se faire pénaliser plus de dix fois. Et bien l’Ulster a pris un malin plaisir à faire voler en éclats cette prétendue nécessité, en concédant seize pénalités contre sept côté clermontois.

 

111

Un homme avait chaussé les bons crampons ce vendredi soir sur la pelouse détrempée du Kingspan Stadium : l’arrière de l’Ulster, Will Addison. L’international irlandais avait du feu dans les jambes. Il a notamment parcouru 111 mètres ballon en main (Abendanon présente dans ce domaine le meilleur bilan clermontois avec 32 mètres), réalisé 18 courses et éliminé six défenseurs auvergnats.

 

1

Malgré une mêlée conquérante, Clermont a eu toutes les peines du monde à mettre son jeu en place. Il faut dire que la charnière Laidlaw-McIntyre - qui n’avait joué ensemble que 24 minutes avant ce match - a eu du mal à se trouver et donc à faire des différences. A eux deux, l’Ecossais et l’Australien n’ont gagné qu’un petit mètre ballon en main ! L’ouvreur a même concédé trois turn-over. Difficile apprentissage pour l’ancien joueur d’Agen qui vivait là son premier match de Champions Cup.

 

Vincent Balmisse

Commentaire