Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

Le HBCAM 63 lorgne sur la tête

Le HBCAM 63 dispute le sommet du championnat, demain, à Toulouse. Un choc entre le leader et son dauphin auvergnat déterminant dans la course à la montée en Division 2.

Ce n’est pas le premier choc entre le leader et le deuxième et peut­-être pas le dernier non plus. Sébastien Modenel dédramatise sans forcer ce sommet du championnat entre Toulouse, leader, et le HBCAM 63, son dauphin, ce samedi (20 heures). À l’issue de cette rencontre, il restera encore neuf journées.

Ce rendez­-vous n’en est pas moins le sommet actuel du championnat entre deux équipes seulement séparées par un point. Un match d’importance dans la course à la première place et à la montée entre les deux principaux favoris.

« On va quand même faire en sorte que le classement change ce week­-end, répond Jamal El Kabouss, co­entraîneur. Toulouse reste sur un nul à Bruguières (26-­26) et nous sur une victoire face à Frontignan (35-­30). Le but est de passer du statut de chasseur à celui de chassé. En sachant qu’on sera à portée de fusil jusqu’au bout, car c’est serré devant ».

Imposer son rythme

Une ambition qui passe par Toulouse. Les Auvergnates s’étaient imposées à l’aller (24­-21) après avoir compté jusqu’à sept buts de retard (6­-13, 28e). « Il ne faudra pas les laisser nous endormir, répond Sébastien Modenel, mais imposer notre rythme. Si on veut être maître de notre destin, on doit tout gagner. L’objectif est de prendre moins de 25 buts et si on arriveàchaque fois cela se passera bien ».

Le dispositif étagé, mobile et agressif avait eu raison des Toulousaines. Ces dernières n’avaient pas non plus trouvé la solution pour stopper les Métropolitaines qui disposent de la meilleure attaque du championnat. Pour reprendre la main et surtout la première place, le HBCAM 63 connaît donc la recette. À lui de réussir à l’appliquer.

 

Le groupe :

HBCAM 63. Guilabert Segura, Ferreira ; Benay, Tré, De Almeida, Djabour, Blezes, Ngoulou, Morgado, L. et V. Modenel, Sousa, Soubies, Mouton, Delaume.

 

Jean-François Nunez

Commentaire