Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

Lavillenie renonce à sa participation au All Star Perche

Renaud Lavillenie ne participera pas à la 4e édition du All Star Perche, ce dimanche. Blessé aux ischios jambiers depuis près d'un mois, le perchiste clermontois n'a pas réussi à revenir à temps. La compétition, dont il est l'organisateur, se passera donc de sa tête d'affiche.

Il avait souhaité se donner le maximum de chances en annonçant son éventuelle participation qu'au dernier moment. Malheureusement, Renaud Lavillenie a dû s'y résoudre : il ne participera à la 4e édition du All Star Perche, ce dimanche à la Maison des Sports de Clermont-Ferrand.

Le perchiste clermontois n'est pas suffisament remis d'une blessure aux ischios jambiers, contractée il y a plus d'un mois mais pourtant en bonne voie de guérison. « C'est très dur. Au fond de moi, ce que je veux c'est sauter mais je ne peux pas me permettre de reperdre du temps. L'objectif prioritaire de l'année, ce sont les championnats du monde prévus le 1er octobre. J'ai toujours gardé dans un coin de ma tête l'espoir de participer au All Star Perche mais si je me présente en bout de piste, le coach me défonce. Il faut, à un moment donné, que je sois raisonnable et que je regarde sur du plus long terme », a expliqué Renaud Lavillenie. Le champion en a profité pour confirmer qu'il ne prendrait pas part aux championnats d'Europe en salle de Glasgow, vendredi prochain.

C'est donc la mort dans l'âme qu'il renonce mais, celui qui est aussi l'organisateur de ce meeting unique au monde, a affirmé qu'il prendrait encore plus à coeur ce rôle pour mettre dans les meilleures dispositions les athlètes présents : « C'est peut-être aussi une chance pour moi d'être impliqué d'une façon encore plus poussée.anisation. C'est la maigre consolation que je peux avoir : je vais vivre le meeting d'une façon tout à fait différente. Jusqu'à présent, je prends énormément de plaisir à être au coeur de l'organisation ce qui me conforte dans cette initiative. » 


Le plateau féminin :

- Anzhelika Sidorova (Russie) ; record personnel : 4,91 m
- Alisha Newman (Canada) ; 4,75 m
- Yarisley Silva (Cuba) ; 4,91 m
- Ninon Guillon-Romarin (France) ; 4,75 m
- Lisa Ryzih (Allemagne) ; 4,75 m
- Angelica Bengtsson (Suède) ; 4,73 m
- Irina Zhuk (Biélorussie) ; 4,67 m
- Marion Lotout (France) ; 4,60 m
- Angelica Moser (Suisse) ; 4,61 m
- Liz Parnov (Australie) ; 4,56 m

 

Le plateau masculin :

- Sam Kendricks (Etats-Unis) ; record personnel : 6 m
- Piotr Lisek (Pologne) ; 6 m
- Thiago Braz (Brésil) ; 6,03 m
- Pawel Wojciechowski (Pologne) ; 5,93 m
- Konstantinos Filipis (Grèce) ; 5,91 m
- Kurtis Marschall (Australie) ; 5,86 m
- Melker Svard Jacobsson (Suède) ; 5,82 m
- Axel Chapelle (France) ; 5,88 m
- Seito Yamamoto (Japon) ; 5,77 m
- Claudio Stecchi (Italie) ; 5,78 m

 

Vincent Balmisse

Commentaire