Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

Lavillenie : "Dernière occasion"

Sur la place du Marché d’Aix-la-Chapelle (Allemagne), ce mercredi, en fin d’après-midi (18 h 30), Renaud Lavillenie saisira la dernière occasion de sauter sur élan complet et de performer, avant les Mondiaux.

Après un mois de juillet en hausse constante (5,81 m, 5,82 m, 5,85 m) suivi d’un mois d’août en demi­-teinte ( 5,71 m, 5,60 m, 5,73 m), le perchiste clermontois saute une seule et dernière fois en septembre avant Doha (qualifications le 28 septembre, finale le 1er octobre).

Comment jugez-vous votre mois d’août ?

« Dans l’ensemble, il ne s’est pas déroulé dans le sens que je voulais. Et ce pour différentes raisons. Ainsi, à Bydgoszcz, après les « France » sur 16 foulées, je souhaitais passer sur 18. Je voulais construire ma saison comme ça, ne pas brûler les étapes. Mais en Pologne, le vent m’en a empêché. »

Ensuite, à Paris ?

« Là, j’ai manqué de vigilance. Je me suis rendu compte que mes perches touchaient le tapis, ce qui m’arrive 2 à 3 fois par saison au moins. La seule façon de régler le problème… c’est de remettre le sautoir en place. Donc je suis passé au travers et je n’ai pas pris de repères sur 18 foulées. »

Et Zurich ?

« Juste avant d’y aller, je me sentais bien physiquement et je suis passé à 20 foulées, à l’entraînement. C’est l’élan où je suis le plus compétitif, l’élan avec lequel j’étais vraiment bien en 2017. Mais face à une barre à 5,83 m, avec une perche plus dure, même en reculant, je suis resté un peu bloqué au décollage. Mes 5,73 m me laissent pas mal de frustration, un sentiment d’inachevé. »

Et pas de repères sur 20 foulées…

« Après, la chance, c’est qu’il me reste une compétition pour ça. À Aix-­la­-Chapelle, l’idée, clairement, c’est de prendre les derniers réglages sur élan complet. Et c’est ma dernière occasion de faire une perf avant les championnats du monde. Mais pas pour me rassurer, pour prendre les repères à cette hauteur. Or, je sens que je ne suis pas loin de faire quelque chose de plutôt bien. »

C’est-à-dire ?

« Mon objectif a minima est de refaire 5,80 m et après, on verra. Car le plus important reste la manière dont je sauterai et mettrai en place mon concours. »

Vous connaissez le meeting d’Aix-la-Chapelle ?

« C’est un concours de rue que j’avais fait en 2011 sous la pluie (N.D.L.R. : 1er avec 5,72 m). Il devrait y avoir Lisek et Kendricks. »

Quel sera votre programme par la suite ?

« D’abord, 4 jours de coupure, pour la “récup” parce que cela fait un moment que je suis à bloc. Ensuite, du 10 au 25, je serai à fond sur la préparation des Mondiaux. Au vu de ma saison et de celles de mes adversaires, je sais que mon objectif podium à Doha n’est pas joué d’avance. Mais je vise ma 6e médaille. »

 

Propos recueillis par Francis Laporte

Commentaire