Actualité sportive en auvergne



Photo © Agence VICHY

La JAVCM subit la loi de Roanne qui file vers la Pro A (vidéo)

Sur son parquet, le leader du championnat de Pro B a tenu son rang en dominant une équipe de Vichy-Clermont (81-69) qui n'a pas su tenir la distance malgré un excellent début de rencontre.

Face aux caméras à l'issue du match, David Denave, l'arrière expérimenté de Vichy-Clermont a parfaitement résumé le scénario d'un duel qui a tourné logiquement en faveur des Roannais : "Nous avons fait quinze minutes de très grande qualité. Nous étions venus avec des intentions (...) mais ensuite nous avons perdu des ballons et fait des fautes anti-sportives et cela les remet dans le match."

Encore un peu tendre

Des erreurs de jeunesse qui coûtent cher mais qui peuvent se comprendre si l'on en juge par la réaction de Guillaume Vizade, l'entraîneur de Vichy-Clermont : "Nous avons deux meneurs de jeu âgés de 23 ans. Je pense qu'à un certain moment, ils ont perdu la maîtrise du jeu mais c'est comme ça. Ils gagneront en expérience et ils ont toute ma confiance."

 

 

 

D'ores et déjà qualifiés pour les playoffs, les basketteurs de Vichy-Clermont n'ont jamais réussi à battre une équipe du Top 5. Défaits à deux reprises par Orléans, Nancy et Roanne et une fois à Rouen (prochain adversaire des auvergnats), les hommes de Guillaume Vizade vont devoir hausser le niveau de leur jeu pour espérer faire bonne figure dans le tournoi final dont le vainqueur empochera un billet pour l'étage supérieur.

 

La Chorale de Roanne ne devrait pas en passer par là. Si les hommes de Laurent Pluvy battent Caen la semaine prochaine lors de l'ultime journée de championnat, ils pourront sabrer le champagne et fêter leur montée directe en Pro A.

La Chorale enchantée

Vendredi soir, face à Vichy-Clermont, les Roannais ont d'abord subi avant de rectifier le tir. "Nous avons été fébriles. Nous avons été surpris par les pick and roll de Vichy-Clermont où ils passaient dessous alors qu'ils n'ont jamais fait cela contre nous" expliquait Laurent Pluvy après la rencontre. Mais cela n'a duré qu'un temps et sous l'impulsion d'Ivan Février, les joueurs de la Chorale ont démontré qu'ils n'occupaient pas la place de leader par hasard.

 

 

 

Martial Delecluse

Commentaire