Actualité sportive en auvergne



Photo © Dominique PARAT

La JAVCM soigne les siens 

La dernière saison de la JAVCM s’est déroulée comme un long fleuve tranquille sur le plan médical, les mois d’entraînements et de compétitions s’enchaînant sans blessure importante chez les basketteurs métropolitains. À la source, un soin particulier apporté au suivi des joueurs, et qui commence avant même le début de la préparation.

Les basketteurs de la JAVCM sont de retour sur le parquet depuis le début de semaine. Non sans être tous (*) passés auparavant par la case « clinique », en l’occurrence celle de La Pergola à Vichy, pour deux journées de tests et bilans.

Pascal Rivoire, directeur de la Pergola, rappelle ainsi que « c’est la 3e saison que nous mettons en place ce dispositif, à la demande d’Olivier Sourzac (manager général de la JAVCM) et de Guillaume Vizade (entraîneur en chef). Il y avait un besoin de coordonner les visites médicales. Le plus contraignant, en fait, c’est que ces rendez-vous tombent toujours aux alentours du 15 août (sourire) mais on a du personnel qui se rend spécifiquement disponible pour l’occasion. Des membres de notre personnel ayant la fibre sportive bien développée, ça aide. Et le docteur Mohammed Nadji est même le docteur référent du club. La JAVCM est le seul club avec lequel on travaille de façon aussi organisée, mais on commence à mettre un peu la même chose via notamment son kiné qui travaille ici à temps partiel, avec le RC Vichy rugby qui est en train de bien se structurer lui aussi. »

« Ces tests donnent des repères au staff »

Pour Guillaume Vizade et son adjoint Jonathan Nebout, cet aspect « médical » constitue une priorité. Preuve en a ainsi déjà été apportée, à l’intersaison 2018, avec un étoffement du staff qui lui est dédié par l’arrivée du kiné Jérôme Lenègre mais aussi la mise en place de protocoles de plus en plus précis et complets.

Protocoles qui précèdent donc la préparation de la saison elle-même, on le voit avec, avant même d’avoir touché le ballon, et étalés sur deux journées, ce bloc compact de premiers rendez-vous du mois d’août (prise de sang, test d’effort, électrocardiogramme de repos, échographie cardiaque, bilan ophtalmologique, entretiens avec médecins du sport, diététicienne, psychologue…) : « Ces tests donnent des repères au staff et l’intérêt pour les joueurs qui sont à la JAVCM depuis plusieurs saisons, c’est qu’on dispose de leur dossier pour faire un suivi plus longitudinal. On sent d’ailleurs les joueurs de plus en plus impliqués au fil des saisons », explique Pascal Rivoire.

Mais ces rendez-vous trouveront un prolongement tout au long de la saison avec des passages réguliers par le cryobain de l’espace détente du palais des sports Pierre-Coulon, nouveauté de la saison passée, cumulés à des séances d’électrothérapie, et de la photobiostimulation en plus des massages traditionnels… 

Alimentation, musculation, des pistes à développer

Tout cela sans oublier toute la dimension physique que comprend une activité de basketteur pro, avec la préparation proprement dite et un soin tout aussi important apporté aux échauffements qu’à la récupération.

Guillaume Vizade le confirme : « On renforce encore le travail avec Jérôme Lenègre, le kiné, sur la prise en charge du joueur. On a maintenant un peu de recul pour pouvoir mettre en place d’autres protocoles de suivi, aussi bien en récupération qu’en accompagnement d’activité. Sachant qu’il y a matière à progresser dans tous les domaines pour le joueur avec deux axes : le travail individuel et le suivi individuel. On voudrait se pencher un peu plus sur le côté alimentation, on aimerait aussi trouver un intervenant sur la musculation de la vision périphérique et avec Jonathan, on a envie de travailler sur l’évaluation des préférences motrices... Car il faut tout le temps être dans une recherche d’amélioration dans tous les secteurs. » 

 

(*) Mo Koné (Côte d'Ivoire) et Momar Ndoye (Sénégal) sont actuellement avec leurs sélections nationales qui disputent la Coupe du Monde FIBA en Chine, à partir du 31 août.

 

Jean-Philippe Béal

Commentaire