Actualité sportive en auvergne



Photo © Service PHOTOGRAPHES

Jean-Yves Gouttebel répond par courrier à Christian Prudhomme pour une arrivée du Tour de France au sommet du puy de Dôme

Même si une arrivée au sommet du puy de Dôme est exclue, le président du conseil départemental Jean-Yves Gouttebel ne ferme pas la porte à un passage du Tour de France dans le département. Au contraire. Il vient de le faire savoir par courrier au patron de la Grande Boucle.

Suite aux articles consacrés au Tour de France et dans lequel le patron de la Grande Boucle, Christian Prudhomme, affirmait son souhait de voir le Tour de France revenir au sommet du puy de Dôme, le président du conseil départemental du Puy-de-Dôme , qui avait déjà répondu à cette demande dans les colonnes de La Montagne et dans les articles consacrés à ce sujet sur le site lamontagne.fr, a tenu à l'officialiser totalement en répondant par un courrier officiel.

Prudhomme : "J'ai toujours très envie que le Tour revienne au puy de Dôme"

En substance, Jean-Yves Gouttebel, comme il l'avait indiqué dans La Montagne en date du 4 juillet, a confirmé sa position : " Non il n'y a aura pas d'arrivée au sommet du puy de Dôme ". Rappelant au passage, dans son courrier, le caractère particulier de l'inscription du site de la Chaîne des puys - faille de Limagne au patrimoine mondial de l'Unesco.Photo d'archives, le 17 juillet 1983.

Une arrivée au pied des volcans... à Charade

Mais le président ne ferme pas la porte à un passage de la Grande Boucle dans le département, au contraire, et proposant même une solution qui pourrait contenter tout le monde, les passionnés de la petite reine, l'organisation du Tour et le Département : " Nous pourrions envisager une étape passant en limite de périmètre inscrit avec une arrivée sur le circuit de Charade, circuit situé au pied des volcans, et disposant de toutes les infrastructures nécessaires à l'accueil de la caravane du Tour et du public ".

Le Tour de France rêve toujours du puy de Dôme

Jean-Yves Gouttebel propose même une autre alternative au patron du Tour de France dans son courrier : " Une étape qui relierait Clermont-Ferrand aux monts du Forez serait également tout à fait pertinente et dignes des tracés du Tour de France. La communauté de communes Ambert Livradois Forez a d'ailleurs candidaté afin d'accueillir une étape en 2017 puis en 2018 ".

Dans sa lettre, le président du conseil départemental se dit être à " disposition pour évoquer les différentes possibilités qu'offre notre département ".

Alexandre Chatenet

Commentaire