Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

JAVCM : entre Rouen et Gries-Oberhoffen... les chiffres clés

Son succès sur Rouen, acquis sur deux dernières minutes d’une énorme intensité, et la défaite de Gries-Oberfhoffen, ont offert à la JAVCM la formation alsacienne comme adversaire en quart de finale de Pro B. Les chiffres d’un défi à l’autre.

En quelques chiffres et déclarations, retour sur la dernière rencontre de phase régulière, et 24e victoire, de la JAVCM, devant Rouen, avant l'entrée en play-off face à Gries-Oberhoffen, dès ce jeudi, à Clermont.

1. Première qualification en play-offs de la JAVCM.
1. Comme le point qui permet à Vichy-Clermont, pour sa première victoire (77-72) sur une équipe du Top 5, de reprendre le goal-average sur Rouen, vainqueur à l’aller de 4 unités (72-68).
1. Première défaite de Rouen, depuis 9 journées.
2. Le nombre de défaites consécutives de Gries-Oberhoffen en clôture de phase régulière.
3. La place finale de la JAVCM, le meilleur classement final, et de loin, de son existence.
3. Le nombre de passes décisives, d’interceptions et de rebonds offensifs de Hooker face à Rouen.
8. Le classement final de Gries-Oberhoffen.
12. Les tentatives à trois-points de la JAVCM en première mi-temps pour... une seule réussite.
12. Le nombre de points inscrits par Hooker, Cumberbatch et Denave, et de rebonds captés par Koné face aux Normands.
23. L’écart de points en faveur de la JAVCM lors de son succès (90-67) à Vichy, pour le match retour contre les Alsaciens.
26. L’écart de points en faveur de Gries-Oberhoffen lors de sa victoire (65-91) en Alsace, face à Vichy-Clermont.

Les déclas du coach Guillaume Vizade

La victoire sur Rouen. « Le match part sur un rythme un peu spécial, peut-être en raison d’un manque d’adresse des deux équipes. On finit le premier quart-temps sur un tout petit score, avec les deux équipes en dessous de 15 points (11-13, NDLR). Après, ça va alterner jusqu’à la fin du match, nous avec un temps fort, puis Rouen aussi, et ça alterne, comme ça, jusqu’à la fin. Très souvent, les temps forts ont été impulsés par la qualité défensive de l’une ou l’autre des équipes. On a eu l’abnégation et le courage de ne pas craquer (en fin de rencontre) pour gagner deux ballons décisifs qui inversent le match. On a réussi à inverser le match, notamment dans l’ascendant psychologique et c’est une qualité essentielle pour mener des play-offs. »

Le rendez-vous avec Gries-Oberhoffen. « On n’avait pas de moyens de calculer l’adversaire. Donc maintenant, il faut se préparer à jouer Gries. La place au championnat nous donne l’avantage de recevoir au premier match (jeudi 30 mai, à Clermont, à 20 heures). Il faut se mettre dans les bonnes conditions pour ce premier match. C’est pour ça que dès maintenant (dès la fin du match contre Rouen), le travail commence, il faut faire récupérer les joueurs. »

Jean-Philippe Béal

Commentaire