Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme
Photo © Photo Richard Brunel

Interclubs : Clermont Athlé à la fois lucide et ambitieux

Dans une finale des interclubs toujours délicate, Clermont Athlétisme Auvergne ambitionne le meilleur maintien possible en Élite 1, ce dimanche, à Aix-les-Bains.

Il n'y a pas de lauriers au premier tour des interclubs. Tout du moins, il ne faut jamais s'endormir dessus. Car, quinze jours plus tard, vient la finale du championnat de France des clubs et elle prend des allures de money-time du basket. C'est à ce moment, demain, que tout se joue, tout se dénoue.

Le CAA, qui, lui, respecte le jeu, sait notamment qu'il devra compter, en face, avec les étrangers « mercenaires », juste pigés pour l'occasion. À l'image de l'an passé : troisième d'entrée, derrière les cadors franciliens ( Montreuil et Franconville), mais cinquième ( sa meilleure place) au final.

Troisième à nouveau ( 60.734 points), il y a deux semaines, à Vénissieux, le club communautaire n'ambitionne toujours pas le podium, pour le retour à Aix-les-Bains, demain. Mais, par lucidité, le top 6 de l'Élite 1, les 7e et 8e, descendant à l'étage au-dessous. « On va essayer de se placer au mieux », expose la présidente Isabelle Canet qui le rappelle : « Notre bonus permet de démarrer avec 400 points d'avance sur le septième, Aix ». Un meilleur maintien possible qui passe aussi par l'absence de zéro, sachant que, le 6 mai dernier, le 4x100 m hommes avait été disqualifié pour un passage hors zone et que perche et 4x400 m avaient terminé « sous-cotés pour blessures ». En l'occurrence, Valentin Lavillenie, opéré de sa fracture au calcanéum mardi à Lyon, et désormais au repos, et Jérémy Espagnol, pour une déchirure derrière la cuisse. Mais, en puisant dans son vivier, le Clermont Athlé pallie l'absence de ses deux titulaires, le perchiste remplacé par Baptiste Boirie et le sprinteur long par Geoffrey Agbessi. La formation auvergnate s'enrichit également de renforts avec les arrivées de Sarah Robinet au marteau et de Sandra Dupont au 3.000 m marche. Et puis, de son athlète vedette, Renaud Lavillenie.

Comme de coutume, le recordman du monde de la perche entre au second tour dans d'autres disciplines - haies, longueur et 4x100 m - que sa haute spécialité. Avec une envie, une maîtrise et une expérience qui font du bien au scoring.

Pour le reste, le dispositif n'évolue guère dans les grandes lignes, les mouvements internes répondant surtout à des gestions de saison, les steeplers Phelut et Pontier passant sur 1.500 m, la sprinteuse Jennifer Galais retrouvant le 200 m. Mais, jongler avec les paramètres, Jean-Marie Coudert, directeur sportif depuis 2009, sait le faire.


Les clubs de l'élite

Élite 1 (à Aix-les-Bains). 1. Entente Franconville Césame VA (1.000 points de bonus) ; CA Montreuil (900) ; 3. Clermont Athlétisme Auvergne (800) ; 4. Lille Métropole (700) ; 5. Haute Bretagne (600) ; 6. Metz Métropole (500) ; 7. AS Aix-les-Bains (400) ; 8. Nice Côte d'Azur (300).

Élite 2 (à Grenoble). 1. Amiens (1.000) ; 2. Marseille (900) ; 3. Talence (800) ; 4. Lyon (700) ; 5. Sotteville (600) ; 6. Nantes (500) ; 7. Grenoble (400) ; 8. Montpellier (300).

Commentaire