Actualité sportive en auvergne



Photo © Rédaction SPORTS

Geoffroy Mathieu, trois finales et un podium à Anvers

Geoffroy Mathieu n'a pas perdu son temps à Anvers. Le champion de France du 200 dos s'est qualifié en finale A dans ses trois courses et a décroché l'argent, dans sa spécialité, à la Flanders Swimming Cup. Bonne prestation, aussi, de sa coéquipière du Stade Clermontois, Juliette Drevet, une fois finaliste A.

En lice ces samedi 19 et dimanche 20 janvier à Anvers, avec une sélection Auvergne-Rhône-Alpes, les nageurs du Stade Clermontois, Geoffroy Mathieu et Juliette Drevet, n'ont pas fait de la figuration dans un contexte relevé.

A la Flanders Swimming Cup, Mathieu est entré en finale A dans ses trois courses, avec à la clé une médaille d'argent sur 200 dos, alors que Drevet a pris part à deux finales, son meilleur classement étant une 8e place sur 200 4 nages.

« Des confrontations qui font avancer »

« Un meeting avec quatre finales A, une finale B et un podium, c'est toujours bon à prendre », souligne l'entraîneur stadiste Bruno Verweirde, dans l'encadrement de la sélection AuRA en Belgique.

« Ce sont des confrontations comme celles-ci qui nous font avancer », ajoute Verweirde, revenu à Clermont dimanche soir, « assez satisfait » de ce gros week-end de compétitions.

En premier lieu, parce que Geoffroy Mathieu s'est montré à la hauteur de ses dernières sorties. Meilleur temps des séries sur sa distance fétiche (200 dos), en 2'00''25, le Clermontois n'a été battu en finale que par un Lituanien, Rapsys Danas, que Verweirde présente comme « un prétendant à un titre olympique ». 

"De la bagarre avec le n°3 mondial"

« En finale, Geoffroy n'a pas nagé sous les deux minutes (2'00''21), mais par contre ça s'est joué à la touche avec le n°3 mondial à ses côtés. Il y a eu de la bagarre. »

Verweirde a toutefois préféré la série à la finale de son protégé. « Il a encore son petit défaut de faire un 200 m plutôt technique que de compétition. En finale, il n'ose pas se lâcher dans la première partie de course et ça lui fait défaut. Il en garde sous le pied, il a toujours ce petit blocage. Et c'est ce qui m'agace. Parce qu'à haut niveau, quand la différence est faite, on ne se laisse pas remonter ensuite. »

Sur 100 dos, un départ raté en finale a sûrement coûté une place sur le podium au Stadiste, 5e en 56''55. Dans la foulée, le Clermontois a amélioré son meilleur temps « d'une petite seconde » (en 3'57''79) sur 400 nage libre pour aller chercher la 6e position, lors de sa 3e finale A du week-end.

Juliette Drevet : deux records et finales

A Anvers, Juliette Drevet s'en est également « très bien sortie », dixit Verweirde.

Le samedi, l'Auvergnate a établi un nouveau record personnel sur 50 dos (32"01) et a surtout fini 10e du 400 4 nages, dans un chrono similaire (5'04''35) à sa précédente course, à Montluçon, avant les vacances de Noël. 

Le lendemain, en dépit « d'un programme très solide », qui l'a vu enchaîner 200 nage libre, 200 4 nages et 50 nage libre, la Stadiste s'est qualifiée deux fois en finale.

En séries du 200 NL, Juliette a battu son record perso (2'05''86), ce qui lui a valu d'entrer en finale B, où là elle a marqué un peu le pas, réalisant tout de même son 3e meilleur temps (2'06''74, 6e).

« L'autre bonne surprise », de sa part, est venue de son 200 4 nages et d'un chrono (2'22"61) qui l'a propulsée en finale A de ce meeting international.

Entre les deux finales, seulement vingt minutes pour récupérer. Juliette l'a donc payé et a fini dernière de sa seconde finale de la journée (en 2'24"93).

« Cela a fait mal, mais c'est bien d'avoir affronté ces conditions de course. Comme ça, le jour où elle sera en championnat, tout lui paraîtra plus facile », commente son entraîneur.

Théo Cacheux, quatre podiums à Genève

Bruno Verweirde annonce également « quelques bonnes nouvelles » venant de Suisse, du meeting international de Genève. Où quatre autres de ses nageurs avaient été conviés avec une sélection régionale.

Théo Cacheux a été celui qui le mieux tiré son épingle du jeu. A son crédit, quatre podiums. Sur 400 nage libre (3e e 4'02"48), 800 NL (2e en 8'22"57), 1.500 NL (2e en 16'07''86) et enfin sur 200 papillon (3e en 2'07''52).

A ce meeting, Bruno Verweirde relève aussi la 5e place sur 1.500 m d'Audrey Robert, en 17'28"79. « Les autres ont été un peu en dessous de ce que j'attendais », confie le directeur technique du club clermontois. Il espérait mieux notamment de Baptiste Colomas, resté au pied du podium, sur 400 4 nages, pour seulement huit dixièmes (4'37"34).


Raphaël Rochette


Les résultats

Geoffroy Mathieu. 200 dos : 2e en 2'00''21. 100 dos : 5e en 56''55. 400 nage libre : 6e en 3'57''79.

Juliette Drevet. 400 4 nages : 10e en 5'04''35. 50 dos  : 34e en 32''01. 200 nage libre : 6e en finale B en 2'06''74 (13e en séries en 2'05"86). 200 4 nages : 8e en 2'24''93 (7e en séries en 2'22''61). 50 nage libre : 21e en 27''48.

Commentaire