Actualité sportive en auvergne



Photo © Hervé Chellé

Geoffroy Mathieu sixième des Universiades

Geoffroy Mathieu a pris part à sa première finale internationale, ce mardi 9 juillet. Le dossiste clermontois quitte Naples avec la 6e place sur 200 dos, aux Universiades d'été.

Mardi, le champion de France du 200 dos s’est classé sixième des championnats du monde universitaires dans sa nage de prédilection, en 1’59”28. C’était déjà son rang, à l’issue des séries du 200 m (6e en 1’59”36). 
Le Stadiste a toutefois dû s’accrocher pour accéder à la finale. Dans son meilleur chrono de la compétition (1’58”86), l’étudiant à l’école d’ingénieurs Sigma Clermont s’est qualifié de justesse, à la 8e place des demies.
Contrat rempli avec cette première finale, même si Geoffroy Mathieu n’a pu améliorer son temps et finit à plus d’une seconde du podium.

« Geoffroy (Mathieu) n'a pas subi en finale »

« Pour sa première finale internationale, j'avais peur que Geoffroy subisse, confie son coach, Bruno Verweirde. Cela n'a pas été du tout le cas, il a même gagné deux places par rapport aux demi-finales. Mais il n'est pas au niveau de performance qu'on attendait. J'espérais qu'il se bagarre davantage pour le podium, dans un chrono proche de 1'58"00. Il est au combat, mais il en manque. »

La saison du Stadiste n’est pas encore terminée. Mathieu ne soufflera qu’après les championnats de France relève, du 20 au 24 juillet à Béthune, où il se lancera sur le crawl (200 et 400 m), en plus de ses courses habituelles, 100 et 200 dos.
Rentrée récemment de Kazan et des Euro juniors,  Juliette Drevet finira elle aussi par ce championnat d’été avec la délégation stadiste (neuf nageurs), dans une ambiance plus détendue.

Mathieu et Drevet, programme plus varié aux France d'été

En Russie, la lycéenne clermontoise a participé à une finale, avec l'équipe de France, sur le relais 4x200 m (7e). En revanche, son Euro a été moins réussi à titre individuel. Pour ses débuts en tricolore, elle n'a pu passer le cap des séries, échouant aux portes des demi-finales sur 400 4 nages (17e en 5'01"25) et plus nettement au 200 4 nages (21e en 2'20"53).

À Béthune, la jeune internationale ne s'enfermera pas dans son 4 nages. Il est prévu qu'elle se teste sur deux nouvelles courses, en demi-fond (800 m), une grande première pour elle et en brasse (100 m).

« Pour Geoffroy et Juliette, cela fait plein de nouveautés. Ils vont pouvoir s'amuser et on aura peut-être de bonnes surprises », conclut le directeur technique du Stade Clermontois Natation.

 

Raphaël Rochette

Commentaire