Actualité sportive en auvergne



Plus Natation
Photo © Rémi Dugne

Geoffroy Mathieu en forme avant les France

Bruno Verweirde est revenu de Stockholm, dimanche soir, très satisfait de la sortie des nageurs du Stade Clermontois au Swim Open de Suède, du 5 au 8 avril.

« On est là où on doit être, c'est sûr ! » Comme l'an passé, Bruno Verweirde, le directeur technique du Stade Clermontois Natation, et Geoffroy Mathieu avaient choisi le meeting suédois comme dernière compétition avant les championnats de France Élite en grand bassin.

Et les résultats ont été conformes aux espérances de l'entraîneur et du champion de France en titre du 200 dos. À un mois et demi des « France » 2018 à Saint-Raphaël, Mathieu et ses coéquipiers, Théo Cacheux et Baptiste Colomas, sont sur la bonne voie. Sur sa distance préférée, dans une finale A plus relevée que l'an dernier, le leader de la natation clermontoise est monté sur la 3e marche du podium, tout en soignant la manière. Avec un chrono sous les deux minutes (1'59''80), pour la première fois de la saison.

« Sous les 2 minutes »


« C'est ce qu'il fallait faire, commente Verweirde. Geoffroy est légèrement mieux que l'an passé, au même moment. À l'heure actuelle, il est le seul Français sous les deux minutes. Elle n'est pas facile à passer, cette fameuse barrière, apparemment... »

Meilleure performance de la saison également pour le Clermontois sur le 100 dos (56''47) avec, à la clé, une autre 3e place, en finale B. En sprint, il n'a eu accès qu'à la finale C, mais l'a emporté en 26''94.

« Même si pour moi c'est mieux, je sais très bien que rien n'est fait, tempère cependant Bruno Verweirde. On est bien, mais il faudra confirmer aux championnats de France, où c'est la vérité d'un jour... Ne nous enflammons pas. On n'a fait que la base. Il va falloir tenir jusqu'à fin mai. » Et pour s'évader un peu avant cette échéance majeure, les Clermontois vont changer de cadre, à partir de samedi. Verweirde leur a concocté une semaine de stage en Espagne, où le farniente ne sera pas de mise...

Trois finales, c'est aussi le bilan du jeune Baptiste Colomas, 17 ans, dont les progrès constants épatent son coach. Ses chronos en finale B sur 400 4 nages (4'34"87), 1.500 nage libre (16'19''53) et finale C sur 200 dos (2'10"29) laissent augurer une première participation aux France Élite parmi les nageurs à suivre.

« Il a vraiment réalisé de belles choses, souligne son entraîneur. Je savais qu'il pouvait être bon, mais à ce point-là... », lâche Bruno Verweirde. Qui n'a eu de même qu'à se louer du bon comportement de Théo Cacheux, en Suède.

Dans le top 8 en demi-fond (le 1.500 m en 15'40"51), ce dernier a accroché deux finales B sur 400 m et au 200 papillon. Avec, à chaque fois, ses meilleurs chronos de l'année (4'00''17 et 2'06''38). Lui aussi monte gentiment en pression...

Commentaire