Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme

Galais : "Je suis dans la bonne vague"

En forme ascendante, 4e performeuse française sur le 200 m (23''21), en or aux Jeux Méditerranéens avec le relais 4 x 100 m, la Clermontoise Jennifer Galais veut conserver son titre du demi-tour de piste à Albi.

Vos dernières courses prêchent pour vous avant ces France. 

« Oui, ça va, je suis en forme, je suis dans la bonne vague. La saison a été un peu dure à démarrer, mais la forme monte au fur et à mesure et les chronos descendent doucement mais sûrement. Je progresse à l'entraînement où je travaille sur un nouveau schéma mis en place avec Bruno (Gajer, son coach), j'ai fait mon "season best" sur mon dernier 200 m (23''21 à Pontoise le 22 juin) et j'ai réalisé, mercredi, ma dernière grosse séance "spé 200" avant Albi. »

Vous revenez également de Tarragone avec une médaille d'or sur le relais 4x100 m, suivie d'une sélection à la Coupe du monde par équipes… 

« Le relais a toujours été un peu important dans ma carrière mais j'aimerais vraiment maintenant privilégier la distance en individuel. À Tarragone, j'étais deuxième relayeuse pour la première année ; d'habitude je suis dans le virage. Il me faudra le temps de m'adapter là aussi, mais ça viendra. Je ne mets pas le relais de côté même si l'"indiv" prime. »

Et à Berlin ? 

« J'aimerais aller aux Europe en individuel et au relais. Sur le 4x100 m, on a eu une année assez compliquée avec un seul chrono de référence et je ne pourrai pas dire jusqu'où on peut aller. En individuel, il faut déjà que je fasse les minima (22''90). »

Quelle est votre ambition à Albi ? 

« Les trois tours sur 200 m (séries, ce samedi ; demi-finales et finale, dimanche). Et je devrais rester concentrée car cela en fait beaucoup. Courir en plus le 100 m aurait été trop. Et mon objectif : gagner ! J'aimerais conserver mon titre de l'an dernier (à Marseille, en 23''82 (-3,1 m/s), devant Elise Trynkler). »

En battant qui, la meilleure performeuse française (23''02), Carolle Zahi ? 

« Je prends toutes les filles comme des adversaires. D'ailleurs, il faut s'attendre à de jolies courses. Ne serait-ce qu'avec les filles des relais, Estelle Raffai, Amandine Brossier, ainsi que Fanny Peltier. »

De quoi envisager un joli chrono, non ? 

« Cela, je n'y pense plus. Quand j'ai couru derrière, ça n'a jamais marché. Un bon chrono arrivera si je suis dans la bataille notamment parce que Carolle (Zahi) va vite. »

Commentaire