Actualité sportive en auvergne



Photo © SALESSE Florian

Fédérale 3 : le programme de ce dimanche

Riom, Cusset, Montluçon, Saint-Cernin et Le Puy sont sur le pont ce dimanche. Voici leur programme.

Saint-Savin - Riom (poule 3) :

C’est un déplacement délicat que vont effectuer les rugbymen riomois en se rendant à Saint-Savin. La rencontre, dont le résultat sera riche d’enseignements, promet d’être serrée entre les Isérois et les Puydômois, que seuls trois points séparent au classement. Derrière Genève, qui semble promis à faire cavalier seul, et son dauphin Villars-­les-­Dombes, qui suit presque la même cadence que les Helvètes, la bataille fait rage entre Saint-­Savin (3e), Riom (4e) et Saint-­Marcel-­Isle-d’Abeau (5e) pour accrocher les places directement qualificatives pour le championnat de France. « Pour continuer à avoir un rôle à jouer dans cette poule, il faudra aller chercher quelque chose là-­bas. Pour cela, nous aurons besoin de vingt-deux hommes prêts au combat sur le terrain », annoncent les membres du staff du RCR. Le stade de la Chagne n’est pas une forteresse imprenable, Saint­Marcel-­Isle-d’Abeau s’y est imposé, mais il faudra donner le maximum pour exister devant une équipe qui a la meilleure défense de la poule et la deuxième attaque. « Saint-­Savin cherchera certainement à nous priver de ballons et vice versa car c’est une équipe également très joueuse. Donc le combat sera comme d’habitude essentiel pour avoir une possession suffisante et nécessaire à la mise en place de notre jeu ».

Le groupe. Avants : Barrier-PoulinCarvalho-Mata-Lagie-Giron-Dessales-Sabeau-Delaunay-LafargeGlock-Arnaud.
Arrières : Chalayer-Catalan-Hervier-Couchard-Boutonnet-Gutierrez-Rouchon-Michel-Néraud-Jacquet.

 

Cusset - Villars-les-Dombes (poule 3)

C’est du sérieux, une montagne de muscles et de technique. Outillé à tous les niveaux, Villars-les-­Dombes débarquera, ce dimanche, à Cusset, pour s’imposer. Car l’équipe vise la montée en Fédérale 2 et son parcours l’atteste. Surtout à Genève, où elle s’est inclinée, 25­-23, après un suspense interminable. Face à cette grosse cylindrée, les Cussétois devront ne pas se louper pour la suite du championnat. « Il faudra s’y filer, explique Jacky Leterre. On n’a pas le choix. Il nous reste deux matchs avant la trêve, et il faudra prendre 4 points. Alors pas de question à se poser. » À match compliqué, motivation décuplée. « Mentalement si on n’est pas prêt, c’est à désespérer, poursuit Jacky Leterre. Il ne faut pas le cacher que c’est un match difficile qui nous attend. On s’est préparé en conséquence. Depuis 15 jours, on a travaillé le physique, les courses, la défense et le plaquage. » Redoutables au niveau des avants, les Cussétois tenteront de prendre le match en main, en mêlée fermée et surtout en touche. « Un impératif : les bousculer. Ne perdons pas de vue que de nombreux joueurs des Dombes ont évolué au niveau au­-dessus. Du métier, ils en ont à revendre. A nous de les surprendre, de les inquiéter. On compte sur la rigueur et la lucidité pour cette rencontre importante. Nos joueurs en sont conscients », précise Jacky Leterre.

Le groupe. Avants : Moussière, Ressouches, Deboudat, Moltini, André, Fayard, Léon, Girodeau, Gillet, Tailhardat, Marcon, Rigollet.
Arrières : Berdnevadze, Droguet, Guillaumarch, Gay, Mys, Ryad, Main, Duval, Delorme.

 

Le Puy - Le Teil (poule 5) :

Tous les voyants sont au vert pour les Copistes qui se trouvent à trois matchs de la trêve des confiseurs. Dimanche, le groupe sera au complet, ce qui n’était pas arrivé depuis bien longtemps. Sur le papier, cette solide formation du Teil (6e) talonne le COP (5e). Ses statistiques font état de quatre victoires pour deux défaites en 6 journées, quand le Puy compte cinq victoires et trois défaites, avec deux journées de jeu supplémentaires. « C’est une très bonne équipe de Fédérale 3 », confirme l’entraîneur ponot. Leur localisation géographique fait qu’ils récupèrent pas mal de joueurs de Montélimar. « Ils ont un jeu très accrocheur », poursuit Jean­-Sébastien Bignat. « C’est un prétendant aux phases finales, comme nous. » La rencontre de dimanche aura des répercussisons sur le destin sportif du COP rugby. D’autant plus que c’est le premier match d’une série de trois avant d’arriver à la trêve. Dimanche 15 décembre, les Rouge et Noir seront du côté de Saint­-Jean-­de-Bournay avant de rattraper la 8e journée de championnat avec la réception, le 22 décembre, d’Aix­lesBains. Il sera alors venu le temps de faire le bilan sur la première partie de la saison.

 

Bourges - Montluçon (poule 7) :

Se comporter comme « un Bourges » n’est pas une insulte cette saison en Fédérale 3 de rugby… Bien au contraire. Cela signifie être leader invaincu de la poule, avec neuf victoires en neuf matchs et cinq bonus offensifs en sus. Tel sera l’adversaire de l’OC Montluçon (4e), ce dimanche (15 heures), dans le Cher, lors de la 10e journée, l’avant-dernière en 2019. Certes, vous nous direz que seules trois places distancent les deux équipes au classement. Mais ces trois places sont séparées de seize points. Avec, d’un côté, Bourges XV (41 pts), redescendu de Fédérale 2 à l’intersaison et deuxième meilleure équipe de Fédérale 3, toutes poules confondues, en ce début de championnat. Tandis que, de l’autre, l’OCM (25 pts) jouait encore en Honneur en 2017­-2018. « Cela ne nous empêche pas de vouloir faire quelque chose là-­bas », dixit Reno Ioannides, co­-entraîneur du club bourbonnais. « On reste sur une victoire contre Saint­-Léger (30-­29) qui est troisième, on a notre place dans ce haut de tableau. » Tout de même, coach, c’est du costaud en face. « Bourges est invaincu, pas invincible. Donc si on respecte les consignes, que l’on arrive à développer notre jeu sur quatre-vingts minutes avec envie et fierté, il n’y a pas de raison de ne pas envisager une victoire. » En tout cas, la dynamique est bonne. D’autant que la semaine de repos a servi à soigner les bobos et peaufiner des détails, « comme les fautes sur les plaquages ». Bref, « on ira à Bourges sans se voir trop beau, mais en se disant que l’on est capable ».

Le groupe. Avants : Fernandes, Vaukaire J. Arbona, Depoux, Claud - Trommenschlager, Augaudy - Smidt, Gealapu, Buadromo, N. Blond.
Arrières : Alamartine, M. Arbona, Roussillon - Cerclaeys, Tixier, Daniel, Dumas-Samain, Artaud - Boucly.

 

Lacapelle Marival - Saint-Cernin (poule 10) :

Ce dimanche, les « Doriens » se rendent dans le département voisin du Lot à Lacapelle-Marival. Depuis des décennies, ces matchs sont toujours de rudes combats qu‘ils se déroulent sur un terrain lotois ou cantalien. Les Lotois, 11es avec 6 points et une seule victoire, ont un urgent besoin de points et ils mettront tout en oeuvre pour rester maîtres chez eux. Saint-Cernin, 9e avec 17 points et un match en retard contre le Coq-Léguévinois, 8e 19 points (au Moulin), pourrait en cas de victoire à Lacapelle­-Marival dépasser ces derniers qui se rendent à Caussade 6e. Une 3e victoire de rang serait une très belle opération pour les « gars du plateau » qui poursuivraient ainsi le redressement entamé depuis la victoire à Tournefeuille et face à Nérac.

Le groupe. Lescure, Despalles, Mercier (cap), Semeteys, N. Vors, Meunier, Gramont, Fresquet, T. Mongil, Teulade, E. Bondurri, Durrieu, Tedo, Pavageau, A. Volpilhac, F. Vaurs, Laporte, N. Demoulin, Bitaud, G. Lafon, R. Besombes, Fau

Commentaire