Actualité sportive en auvergne



Photo © Dorian Loubiere

Fédérale 3 : Focus sur les 16es de finale aller

Le Puy, Riom et Arpajon sont à 160 minutes de la montée en Fédérale 2. Les deux premiers en déplacement à Montélimar et Gujan-Mestras, ce dimanche pour les 16es de finale aller, devront se mettre en bonne posture avant le retour dans une semaine alors que les Cantaliens, à la maison contre Aubagne, chercheront à engranger.

Montélimar – Le Puy (dimanche, 15 heures)

L'enjeu. Un choc, un vrai pour une place en Fédérale 2. Le Puy, premier de poule, se rend, ce dimanche, dans la Drôme à Montélimar, un deuxième de poule qui a marqué 11 points de plus au classement que les Ponots (82 contre 71). L'affiche est particulièrement alléchante et promet d'être équilibrée entre deux formations qui n'ont jamais perdu chez elles et qui ont remporté leurs deux matchs de 32es de finale. Aux Ponots d'aller surprendre d'entrée une formation montilienne qui a gagné toutes ses rencontres par plus de 20 points d'écart en moyenne dans son stade Tropenas.

Le mot de l'entraîneur. Jean-Sébastien Bignat, qui dispute son quatrième 16e de finale en tant qu'entraîneur (pour une qualification), dresse la feuille de route à ses troupes : « C’est une très bonne équipe de Fédérale 3. Ça va être un match très serré avec des énormes combats. Si on arrive à rivaliser en terme d’agressivité on peut faire un bon match ».

 

Gujan-Mestras – Riom (dimanche, 15 heures)

L'enjeu. Passé en renversant Saint-Nazaire en toute fin de match face à, il y a huit jours, Riom ne va pas croiser la route de Plouzané, n° 1 de Fédérale 3 toutes poules confondues, mais de Gujan-Mestras. Les Girondins, derniers qualifiés parmi les cinquièmes de poule, ont créé l'énorme surprise des 32es de finale en résistant aux Bretons (24-7 à l'aller, 24-26 au retour). Les Riomois sont prévenus et même s'ils semblent favoris sur le papier, ils veulent évoluer sans pression n'envisageant la montée non pas comme un objectif à remplir à tout prix, mais comme un bonus à cueillir au terme d'une saison quoi qu'il arrive déjà réussie.

Le mot du directeur sportif. Pour Jérôme Lacroix, Gujan-Mestras est un adversaire bien supérieur à ce que sa cinquième place de poule laisse penser : « Attention, Gujan-Mestras n’est pas là par hasard. Certes, ils sont les derniers qualifiés des meilleurs cinquièmes des phases finales mais à mon sens, ils ont évolué dans le groupe le plus fort de tout le championnat. Gujan-Mestras a de plus terminé meilleure attaque de la poule, ce qui doit nous alerter quant à la qualité de cette équipe ».

Le groupe. Mallard, Carvalho, Barrier, Pautrat, Poulin, Garcia, Dessalles, Bachellerie, Mazet, Clément, Ayglon, Glock, Robillon, Delaunay, Merlotti, Pellat, Bégué, Rouchon, Boutonnet, Lavigne, Hervier, Michel, Néraud.

 

Arpajon – Aubagne (dimanche, 15 heures)

L'enjeu. Comme Riom, Arpajon a inversé la vapeur face à Elne la semaine dernière pour gagner les 16es de finale. Mais changement de décor pour les Arpajonnais qui vont évoluer, cette fois-ci, lors du match aller, dans leur antre de la Vidalie où ils sont invaincus cette saison (9 victoires et 1 nul). En face d'eux, Aubagne, un premier de poule qui a pris le dessus sur une vieille connaissance cantalienne, Monflanquin (20-22 à l'aller, 28-13 au retour), devant lequel il va falloir marquer son territoire pour ne pas vivre le même sort dans huit jours dans le Sud.

Le mot de l'entraîneur. Les Arpajonnais se sont pris au jeu et l'entraîneur Stéphane Serre veut y croire : « On veut tous continuer l’aventure. C’est clairement un gros challenge qui nous attend, mais l’objectif sera de conserver toutes nos chances de qualifications au sortir de ce match. Notre objectif de début de saison n’était pas la montée mais on prendra tout ce qui se présente. On s’attend à un gros combat devant. Nous sommes en position d’outsiders et cela nous va bien. »

L'équipe. Batut, P. Tourde, Barral, H. Griffoul, M. Lhéritier, C. Lhéritier C., Cambon, Falevalu, Q. Griffoul, Malbert, Anglard, Numitor, Blanqui, Bonnard, Camara. Remplaçants : S. Tourde, Sery, Calvet, Laffaire, Fabregues ou Parro, Jarry, Rouquette.

Commentaire