Actualité sportive en auvergne



Photo © BOILEAU FRANCK

Du bonus pour l'ALFA Saint-Jacques

En lice pour la montée en Nationale 3 masculine, l'ALFA Saint-Jacques est également toujours en course en Trophée Coupe de France, après sa victoire contre Fos-sur-Mer espoirs (79-76). Du bonus pour l'équipe coachée par Amine Fatih, dont la priorité reste le championnat de Pré-Nationale, avec l'objectif de finir premier.

Co-leader de Pré-Nationale, l’ALFA Saint-Jacques a bouté hors de la coupe l’équipe espoirs de Fos-sur-Mer (Jeep Elite), dimanche 27 janvier. Dans un gymnase Thévenet en ébullition, porté par des supporters bruyants et passionnés, les Clermontois ont créé la surprise face aux jeunes Fosséens (79-76). Ils joueront un 16e de finale, en Trophée Coupe de France, le 16 février prochain.

« Ce sera du bonus pour nous », dit leur coach, Amine Fatih. Dont l’ambition est d’amener sa formation en Nationale 3. L’entraîneur revient sur cette qualification aux forceps, un match référence pour son groupe.

L’ALFA poursuit sa route en coupe. Mission accomplie, au terme d’un match très plaisant.

« Exactement, on voulait donner du plaisir aux bénévoles, aux dirigeants, à tout notre public et que nos joueurs en prennent aussi en allant chercher la victoire. On fait surtout une bonne première mi-temps. On manque d’adresse au premier quart temps (6 points inscrits, ndlr). Mais dans l’ensemble, on est cohérent dans ce qu’on veut faire. Et puis on réussit un super 2e quart temps, qui nous permet de prendre l’ascendant. »La réussite l'a fuit longtemps, mais Laid Boukeffa a rentré des lancers francs importants dans le "money-time". Une bonne prestation du meneur clermontois face à un vis-à vis, Dominic Bridgewater (N°4), au gros impact offensif (17 points).

"Une victoire qui va nous servir pour la suite"

Sauf qu’au retour sur le parquet, vous restez cinq minutes sans marquer le moindre point...

« On savait que dans le 3e quart temps, cela allait être compliqué parce qu’ils (les Fosséens) allaient revenir avec de meilleures intentions et mettre plus d’intensité. Il fallait qu’on tienne. On a réussi à le faire. On a été moins bien, plus fébrile, avec la fatigue. Mais au final, on reste solide dans la tête, on garde une vraie cohésion et on arrive à arracher la victoire dans les dernières secondes. Et du coup, c’est presque plus beau que de gagner avec un gros écart. Il y a eu du spectacle jusqu’au bout. »

Même avec 14 points de plus au démarrage du chrono, l’ALFA ne partait pas favorite face à ces jeunes joueurs d’un centre de formation...

« Ce n’est pas forcément un gros exploit, mais c’est quand même une vraie surprise. La plupart des gars de mon équipe, à part deux, n’ont jamais joué contre des joueurs de ce potentiel. Pour eux, c’était une découverte. Ils ont réussi à répondre présent. C’est une performance qui va nous servir pour la suite de la saison. »Rémi Bauer, le capitaine de l'ALFA, a montré la voie à ses coéquipiers, en pesant sur la fin de match.

"On s'est battu avec nos armes"

La taille ne jouait pas en votre faveur. Votre pivot a défendu face à un géant (2,18 m)...

« Téo (Gautier), qui mesure 1m92, lui rendait 26 cm... Mis à part les meneurs, ils sont tous beaucoup plus grands et athlétiques que nous. On n’est jamais confronté à ce type de joueurs. Ils ont entre 18 et 21 ans, c’est très jeune. Ils courent très vite, ils s’entraînent tous les jours. Nous, que deux fois par semaine. Ce n’est pas du tout comparable. Mais on s’est battu avec nos armes. On a joué comme on sait le faire et au final ça tourne de notre côté. »

Vous avez tout de même eu des trous d’air, sur le plan défensif et même offensif. En début de match et juste après la mi-temps...

« On a subi le contre-coup ; on ne s’attendait pas à avoir + 20 à la mi-temps (49-29), très honnêtement. Du coup, on a joué un peu avec le frein à main, en ayant peur que les actions qu’on pouvait faire deviennent néfaste au score. On a été trop sur la retenue. On a pris des tirs qu’on ne prend pas habituellement. On a perdu
deux ou trois ballons qu’ils (les Fosséens) ont très bien exploité derrière. »

"Maintenir l'équipe sous pression"Nourdine Abdallah et l'ALFA ont offert un beau cadeau à leurs supporters : une victoire sur un centre de formation d'équipe professionnelle et la qualification en 16e du Trophée coupe de France.

Et maintenant, la suite en coupe ?

« On va jouer le 16 février. C’est un plateau (avec quatre équipes), les 16e et 8e auront lieu sur le même week-end. Ce sera du bonus pour nous. On va sûrement tomber contre une Nationale 2, donc un niveau encore supérieur. Ce sera vraiment la fête pour nous. Là, on a une grosse coupure dans notre championnat. C’est vraiment très intéressant qu’on continue en coupe parce que ça va nous permettre de maintenir l’équipe sous pression, de rester actif pendant cette trêve d’un mois. Ça va nous servir pour le championnat, notre priorité absolue. »

L’ALFA affiche l’ambition de monter en Nationale 3.

« C’est notre objectif depuis la saison dernière et mon arrivée au club. Ce match-là va nous inciter à encore plus y croire, parce qu’on est premier, avec Gerzat. Et si on est capable de reproduire ce type de match tous les week-ends, on devrait décrocher la montée. »

Quelle chance d’évoluer devant un public aussi passionné !

« Ce n’est pas tous les week-ends comme ça. Mais si on monte en Nationale 3, l’ambiance sera la même. Quand on joue des matchs importants ou des derbys, la tribune est toujours pleine. On dit que le public joue le rôle de 6e homme et là il l’a joué à la perfection. Cela nous a poussés. On ne voulait pas décevoir nos supporters, tout donner pour n’avoir aucun regret ; ça a compté énormément. »

 

La fiche technique :

CLERMONT-FERRAND (Gymnase Thévenet). ALFA Saint-Jacques (+14 points) bat Fos-sur-Mer espoirs, 79-76. Quart-temps : 6-16, 29-13, 11-26, 19-21. Arbitres : MM. Estreme et Ousmanou.
ALFA Saint-Jacques. Boukkefa 6, Niang 2, Abdallah 6, Kaba 5, Somda 3, Gautier 12, Affoyon 9, Legrand 12, Bauer (cap) 10.
Fos-sur-Mer espoirs. Bridgewater 17, Gaye 2, Benhamza (cap) 16, Degre 9, Haidara 4, Dokossi 13, Caillard 6, Yemets 9.

 

Raphaël Rochette

Commentaire