Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

Division 2 : la marche était trop haute pour le HBCAM 63

Trop indiscipliné et péchant par excès de précipitation, Clermont-Ferrand s’est lourdement incliné, samedi soir, sur le terrain du co-leader, Plan-de-Cuques (42-31).

Le match a été long, très long pour les joueuses de Jamal El Kabbous. Retombé dans ses travers, le groupe a péché par excès de précipitation et a multiplié les échecs à six mètres pour espérer quelque chose, samedi soir, au gymnase des Ambrosis face à une équipe de Plan­-de-Cuques, trop heureuse de récupérer un nombre incalculable de ballons.

La jeunesse est fougueuse mais aussi indisciplinée comme le confie, le technicien auvergnat. « Le projet était de jouer sur les extérieurs pour étirer le bloc et nous n’avons pas su mettre ces consignes en application ou alors seulement par à­ coups », a expliqué ce dernier, qui pestait sur le manque de lucidité de son collectif mené 21­ 14 à la pause. « Nous savons créer les situations. Néanmoins, on a cruellement manqué de réalisme en attaque et on n’a pas toujours été performant sur le repli. À ce niveau, il est indispensable de mettre de l’intensité dans les impacts. Il faut respecter l’adversaire mais aussi se respecter soi-­même. »

Revenues à six buts dans le courant de la seconde période, deux ballons rendus ont scellé le match pour les Auvergnates « Nous avons aussi manqué de maturité pour espérer mieux. Le jeu rapide n’a pas suffi », regrettait Jamal El Kabouss. Encore en phase d’apprentissage. Clermont a sans doute rendu les armes trop facilement face à un rival solide et appliqué en défense, intraitable en contre et jamais inquiété. Un match à sens unique et une défaite 42 ­ 31 qui fait mal.

Le promu a souffert à l’image de sa défense et de son manque de rotations. Et dire que Celle-sur-­Belle arrive à grands pas… « Il faudra tenter de se sauver rapidement. Nous attendons 2020 avec impatience », conclu le coach.

Commentaire