Actualité sportive en auvergne



Photo © Rédaction SPORTS

Didier Nicolas nouveau président de l'ASM lutte

Encore lutteur passé 60 ans, Didier Nicolas a remplacé Karim Saïd, démissionnaire, à la présidence de l'ASM lutte. Concentré jusqu'en mai dernier sur sa carrière, cet Asémiste de toujours relève ce nouveau challenge avec désormais l'envie de rendre ce que lui a apporté son club.

L'ASM lutte s'est choisi un homme du sérail pour prendre en main sa destinée. Karim Saïd démissionnaire, le club s'est tourné vers Didier Nicolas, un vétéran dont la retraite sportive date de l'an passé seulement.

A plus de 60 ans, l'Asémiste a arrêté la compétition après une double victoire (libre et gréco) dans sa catégorie aux championnats des Etats-Unis, en mai 2018.

Enfin disponible pour entamer un parcours de dirigeant, le Clermontois entend maintenant se consacrer à son club de toujours.

Ce week-end aux championnats de France féminin

"C'est avec plaisir que je me lance dans ce nouveau challenge. Comme je viens de prendre ma retraite, je peux distribuer à mon tour ce qu'on m'a donné et apporter quelque chose."

A peine intronisé, le voilà déjà sur le terrain. Ce vendredi 15 mars, le nouveau président accompagne, en effet, la délégation asémiste (8 filles) et son coach, Rodolphe Kreutzer, aux championnats de France féminin, au Pouzin, en Ardèche.

Première compétition à gérer, le 27 avril à Clermont

Dans un mois, samedi 27 avril, il aura à gérer sa première grande manifestation à Clermont, le nouveau Trophée des Volcans jeunesse, qui porte aussi le nom de challenge Henri Dubernet, du nom du fondateur de la salle de lutte rue de l'Oradou.

Parmi les dossiers les plus importants de l'année, il y aura aussi le recrutement à opérer ("c'est impératif"), de manière à obtenir le maintien de l'équipe masculine championne de France de D2 et promue en D1.


Raphaël Rochette

Commentaire