Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

Dauphiné : "Rien de rédhibitoire" selon Lavenu (AG2R La Mondiale)

Romain Bardet a perdu une trentaine de secondes sur plusieurs favoris de ce Critérium du Dauphiné 2019 (Froome, Quintana...), ce lundi, lors de la deuxième étape, courue entre Mauriac et Craponne-sur-Arzon. 

« Ce n’est que mon deuxième jour de course. Le sensations ne sont pas encore excellentes, a déclaré le Brivadois au terme de cette deuxième étape de ce Dauphiné 2019. Je n’avais pas les jambes pour faire mieux aujourd’hui. Mais je progresse de jour en jour. Je suis là pour faire des efforts et prendre les étapes les unes après les autres. On verra ce que ça donne en fin de semaine », a poursuivi l'Auvergnat, « content de rouler sur [ses] routes d'entraînement », ce lundi.

A quelques mètres de là, Vincent Lavenu, le directeur général de la formation « ciel et terre » n'hésitait pas à parler de « déception » au terme de cette étape au cours de laquelle la formation savoyarde avait placé un coureur dans l'échappée (Benoît Cosnefroy). « Il faut faire partie des gens qui envisagent des victoires d’étapes, et c’est ce qu’on a fait. On a pris beaucoup d’initiative, on a mis des pièces à l’avant. Malheureusement la course n’a pas voulu laisser partir l’échappée. La présence d’Alaphilippe et Dumoulin devant a été préjudiciable. Romain (Bardet) a fait monter une partie de la dernière ascension (la côte de Saint-Victor-sur-Arlanc, NDLR) et s’est fait contrer sur le sommet. C’est comme ça. Aujourd’hui, il n’y a rien de rédhibitoire. Perdre 30 secondes, ce n’est pas une bonne nouvelle, mais ça laissera peut-être un peu plus d’ouverture à Romain pour bouger un peu plus tard. »

Commentaire