Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

D2 : le HBCAM 63 avec les honneurs

Battues (33-37) sur les dernières minutes par un sursaut salvateur d’une équipe de Celles-sur-Belle jusque-là parfaitement bien contrée, les filles du HBCAM 63 devront garder en mémoire l’application, la combativité mais aussi la solidité mentale dont elles ont fait preuve lors de cette confrontation face au coleader du championnat. De bon augure.

Jamal El Kabouss (coach du HBCAM 63). « Je retiens nos 55 premières minutes. Les 5 dernières, c’est le métier d’en face, la rotation, l’expérience qui font que… Mais les filles ont suivi le plan. Sur le plan défensif, il a été parfaitement respecté. Et on a montré qu’on avait appris à s’imposer, à agir et pas seulement réagir. Après, on prend deux-trois buts sur des situations discutables. Là, Celles n’avait plus de réponse technique ou tactique, elles ont donc mis le physique en avant et dès qu’elles ont durci un peu le jeu, on n’a pas été protégé (par l’arbitrage). Chez elles, c’est plus dense. Mais il n’y a pas que ça : il faut être capable de tenir 60 minutes à ce niveau-là et comme on dit, ce sont des détails qui, au final, font la différence. »

 

Pablo Morel (coach HBC Celles-sur-Belle). « Satisfait n’est vraiment pas un mot que je peux employer. On est tombé sur une très belle équipe, qui avait bien préparé son match, qui nous a pris à la gorge. Et nous, on s’est laissé endormir, on n’a pas abordé le match comme il le fallait dans l’intensité et le respect des consignes. C’est seulement à l’usure, par nos rotations, supérieures en nombre, et par la fatigue de Clermont, qu’on s’impose. On est arrivé à en profiter mais s’il y a une équipe qu’il faut féliciter, sur ce match, c’est bien Clermont et pas du tout Celles-sur-Belle. C’est un avertissement sans frais. »

Propos recueillis par Jean-Philippe Béal

Commentaire