Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Basket
Photo © Photo Franck Boileau

Cournon, seulement la gagne

Défait, pour la troisième fois, samedi dernier, Cournon ne voit pas d’alternative à la victoire chez les espoirs niçoises, ce samedi après-midi (17 h 15).

Pas loin, mais… Cournon est du genre à transformer sa frustration, son émotionnel en motivation. Mais il sait autant se passer à la moulinette de l'analyse. Et, à retourner le match contre Martigues, la défaite de samedi dernier à Gardet, le constat est clair.

« On arrive à jouer 27 minutes, on passe notamment à travers au 2e quart-temps. Si on est compétitif 33 minutes, là on peut gagner », résume Anthony Cathala. Le cap est donné. Cette compétitivité, c'est l'arme cournonnaise. « On doit élever notre niveau de jeu, imprimer le rythme, reprend le coach, si on veut espérer quelque chose ».

Mot d'ordre à appliquer dès ce samedi, à Nice. Même si le Cavigal, onzième, n'est qu'une formation espoir, une des trois du championnat pour qui le maintien est automatique. Qu'importe, le BBCA a des bases à réaffirmer. Défensives bien sûr. Et offensives : « Il faut plus exploiter notre jeu rapide, de relance, la projection vers l'avant ». Plus mettre à contribution, particulièrement, les ailières. « On est fort sur le travail de la puissance aérobie. On asphyxie Martigues quand on revient dans le dernier quart. C'est notre ADN et, à mon avis, la clef ».

Obligation comptable


L'autre force auvergnate tient dans sa capacité à apprendre vite et à ne pas reproduire les mêmes fautes. « On se souvient de nos défaites et on n'a jamais perdu pour la même chose. On a répondu, corrigé nos erreurs à chaque fois », constate Cathala avec la satisfaction de la progression et d'une certaine efficacité.

Dépasser la jeunesse niçoise, au complexe sportif Leyrit, en ouverture de la rencontre de LF2 contre Montbrison, s'avère, de toute façon, une obligation. Mentale : l'inverse ne serait pas un très bon signe envoyé à la saison. Comptable avant tout : car un succès ramènerait un Cournon actuellement en position de relégable, dans le ventre mou du classement.

Et le groupe, au complet sur les bords de la grande bleue, reprendrait ses bonnes vieilles habitudes. À son équipe, qui n'avait jamais perdu deux fois de rang à Gardet auparavant, le coach le redit : « Il faut gagner ».


La journée :

Martigues (7e) - Monaco (5 e) ; Carqueiranne (12e) - Dijon (7e) ; Voiron (2e) - Aix-Venelles (3e) ; Lattes-Montpellier (10e) - Caluire-et-Cuire (1er) ; Bourges (4e) - Marseille (6e) ; Nice (11e) - Cournon (9e).


Francis Laporte

Commentaire