Actualité sportive en auvergne



Photo © Dominique PARAT

Coupe de France: ces exploits réalisés par les clubs auvergnats au 5e tour

Pont-du-Château, Issoire, Souvigny ou Ennezat : même combat pour le 5e tour de Coupe de France ce week-end. Face à plus gros qu’elles, ces équipes n’ont pas la faveur des pronostics. Mais durant les dix dernières saisons, l’avant-dernier tour régional n’a pas été avare en surprises, en Auvergne.

Saint-Germain-des-Fossés, le spécialiste

Depuis dix ans, le club bourbonnais est un peu le champion du 5e tour. A son actif, trois qualifications, à ce stade de la compétition, contre des équipes mieux classées. Domérat en a fait les frais à deux reprises, en 2009 et en 2018. En PH (le R3 d’aujourd’hui) comme en R2, le stade des Iles a été fatal aux pensionnaires de DH (puis de R1), battus 2-0 et 3-1. En 2017, Saint-Germain, alors en R3, a également accroché le scalp de Pont-du-Château (R2), toujours à domicile, 2-0.En éliminant Vichy au 5e tour, en 2016, Le Cendre entamait une épopée qui allait mener l'équipe jusqu'au 8e tour.

 

Le Cendre, premier acte

Avant de disposer du leader de R1, Thiers, et de disputer un historique 8e tour contre Fréjus-Saint-Raphaël, Le Cendre a écrit les premières lignes de son épopée au 5e tour, contre une autre équipe de R1, Vichy, en 2016. Malgré les deux niveaux d’écart, les hommes de Christophe Goncalves ont su surprendre les Bourbonnais, grâce à un penalty en première mi-temps (1-0). Le début d’une belle histoire entre le club puydomois, aujourd’hui en R2, et la Coupe de France.Le gardien sanflorain Wally Faye porté en triomphe après l'exploit des Cantaliens face au Puy, en 2015.

 

Saint-Flour, le chaud et le froid

Saint-Flour jouait encore en DH, en 2015, quand l’équipe cantalienne a pris la mesure du Puy, alors en CFA (N2), au 5e tour. Après un but de Pascal Bayol dès la 3e minute, les Cantaliens ont su faire le dos rond pour signer une belle perf. Et écrire par-dessus le souvenir d’un 5e tour moins glorieux, un an plus tôt, avec la lourde défaite à Pérignat-lès-Sarliève (3-0). Les pensionnaires de DHR (R2), coachés par Christophe Goncalves, n’avaient laissé aucune chance à des Sanflorains trop timorés.

 

Espaly et Chamalières, la Coupe en amorce

Espaly n’était pas encore accroché aux commandes du Régional 1. En 2013, le club bataillait alors en milieu de tableau, trois divisions plus bas, en Elite (futur Départemental 1). Mais ça ne l’a pas empêché de signer un exploit au 5e tour de Coupe de France, en disposant de Cusset, alors pensionnaire de DHR (R2), grâce à un but de Sabatier (1-0).En 2011, les Chamaliérois de DH (en rouge) réalisaient l'exploit face aux Cournonnais de CFA 2, en l'emportant 2-1 au 5e tour.

Chamalières mesure aussi le chemin parcouru depuis son succès 2-1 contre Cournon, au 5e tour de l’édition 2011-2012. Une perf du club de DH, face à celui de CFA 2, alors que les trajectoires des deux clubs ont aujourd’hui été inversées, puisque Cournon évolue en R2 quand Chamalières bataille en National 2.

De quoi donner des idées aux Petits Poucets de ce week-end ?

 

Le programme du 5e tour (directs à suivre sur notre site) :

Vendredi 11 octobre : à 20 h 45, Velay (R1) - Ambert (R2).

Samedi 12 octobre : à 17 h 30, Lapalisse (R3) - Saint-Galmier (R3) ; à 18 heures, Chamalières (N2) - Le Puy Foot (N1) et Saint-Chamond (R2) - Thiers (N3) ; à 19 heures, Espaly (R1) - MDA Foot (N2) et Montluçon (D3) - Creuzier-le-Vieux (R3) : à 20 heures, Cournon (R2) - UJ Clermont (R2) et Pont-du-Château (R2) - Moulins-Yzeure (N2).

Dimanche 13 octobre : à 14 h 30, Nord Lozère (R3) - Académie Moulins (R1), Mozac (R3) - Riom (R1), Souvigny (D2) - Ytrac (R1), Issoire (R3) - Aurillac-Arpajon (N3) et Ennezat (D1) - Saint-Flour (N3).

 

Laurent Calmut

Commentaire