Actualité sportive en auvergne



Photo © Rémi DUGNE

Compliqué pour Chamalières à Béziers

Le plus dur pour la fin. Chamalières boucle sa série de trois matchs en sept jours, ce vendredi soir, par un déplacement à Béziers, le champion de France en titre. Autrement dit, cela s’annonce particulièrement compliqué.

Béziers, et la boucle sera enfin bouclée. Après un déplacement victorieux à Marcq-en­-Barœul, puis la défaite à domicile face à Saint-­Raphaël en quart de finale de Coupe de France, Chamalières reprend la route du championnat de Ligue A Féminine, histoire de mettre un terme à une éreintante semaine à trois matchs.

Et cette ultime étape n’envoie pas les Auvergnates n’importe où. Direction l’Hérault pour Atman Toubani et son groupe pour défier, ce vendredi (20 h 30), le champion de France en titre. Une équipe de Béziers qui, malgré un temps d’adaptation après un changement d’entraîneur et surtout la logique décompression d’après-­titre, reste solide, compacte et fiable avec deux top scoreuses comme Fidon et Johnson.

« Béziers est un peu moins régulier pour l’instant face aux formations qui prétendent aux playoffs, remarque Atman Toubani, mais c’est vraiment cohérent face aux équipes du bas de tableau. C’est un adversaire complet. Dans la tête, c’est bien qu’on enchaîne chez le champion après le match de Coupe. Il n’y a rien à perdre, même si ce troisième match en sept jours est très difficile. »

Pas loin et surtout chez un favori

Heureusement que ce triptyque prend fin par un déplacement assez court et face à un adversaire qui fait office d’immense favori. Un contexte sportif différent et surtout un long voyage jusqu’à Quimper ou Marcq-­en-­Barœul par exemple, deux adversaires directs pour le maintien, aurait obligatoirement appelé des commentaires.

Pour en revenir à cette opposition, « cela ne va pas se jouer sur la qualité du service, car Béziers est assez stable en réception et va réussir à faire vivre le ballon, analyse l’entraîneur auvergnat. En revanche, il faut les embêter sur la liaison block­-défense où cela repose beaucoup sur les deux attaquantes et des fois sur Terrel, la pointue américaine. C’est très efficace et sérieux. »

Sans mettre de côté cette échéance, Chamalières a également la prochaine réception de Vandœuvre-Nancy, dans une semaine, à l’esprit. Un match qui compte beaucoup dans la course au maintien.

Jean-François Nunez

Commentaire