Actualité sportive en auvergne



Photo © Hervé Chellé

Chanal (Cournon) : « On sera "challengé" jusqu'au bout »

Grâce à sa victoire face à Bourges (21-11), ce dimanche, Clermont-Counon peut toujours espérer atteindre les phases finales de Fédérale 2. Assuré du maintien, l'entraîneur Raphaël Chanal apprécie de pouvoir disputer une fin de saison non sans-intérêt. 

Ce sont quatre bons points ou vous auriez espéré plus ?

« Mathématiquement, Bourges avait encore espoir de se maintenir en venant gagner ici. On savait donc que ce serait très difficile. D’autant que la remise en question a été plus dure pour nous cette semaine, après deux gros matchs face à Périgueux et Issoire. Malgré cela, on est parvenu à récolter quatre points sans qu’ils ne prennent de bonus défensif. »

 

C’est une partie où il y a eu pas mal d’imprécisions…

« Oui, mais on avait aussi pas mal d’absents. On a dû puiser quatre ou cinq joueurs en équipe réserve. Ils ont bien tenu leur rôle, je tiens à les féliciter. Mais ces changements ont forcément créer un manque de repères. Cependant, les joueurs ont encore montré du coeur. On a été réduits deux fois à 14 sans encaisser de points. L’essentiel est fait. Ce match est à l’image de notre saison. On a beaucoup de coeur mais des fois on s’oublie un peu sur la stratégie. Je reste très fier d’entraîner un tel groupe. »

 

En marquant tôt dans ce match, vous avez peut-être aussi trop vite pensé au bonus offensif ?

« On marque vite et après on fait le choix d’aller en touche plusieurs fois plutôt que de prendre les points au pied. Mais je pense que c’était, à moment-là, la bonne décision parce qu’ils étaient à 14. En revanche, on se précipite trop dans l’exécution. On veut jouer trop vite ce qui fait qu’on manque de soutien. L’objectif c’était la victoire, mais on garde aussi en tête la qualification. Pour cela, il faut engranger un maximum de points. »

 

Le maintien assuré, vous visez désormais ouvertement la qualification ?

« Cela ne se jouera pas à grand-chose. Cela dépendra des résultats des autres équipes mais on a aussi la chance d’affronter deux concurrents directs sur nos trois derniers matchs : on va recevoir Vichy avant d’aller Orléans lors de la dernière journée. Ce qu’il y a de bien c’est qu’on sera "challengé" jusqu’au bout de la saison. »

 

Sentez-vous que la qualification commence à trotter dans la tête de vos joueurs, eux qui ont été conditionnés à jouer le maintien durant la majeure partie de la saison ?

« Oui, après il ne faut pas oublier que notre groupe n’a pas beaucoup évolué depuis la saison dernière. Saison au terme de laquelle l’équipe aurait dû descendre sur le plan sportif. Aujourd’hui, c’est déjà super de pouvoir croire à une qualification malgré le fait qu’on ait laissé quelques points en route. Mentalement, on sait qu’on peut aller chercher la qualification même si des fois on joue à 150 % de nos moyens. On ira la chercher avec nos qualités et surtout notre coeur. »

 

Vincent Balmisse

Commentaire