Actualité sportive en auvergne



Photo © BOILEAU FRANCK

Chamalières devra prendre des risques face à Nantes

Chamalières devra prendre des risques pour pousser Nantes dans ses derniers retranchements et provoquer plus qu’une surprise, ce mardi soir (20 heures), chez le solide deuxième de Ligue A Féminine.

Dix victoires contre une défaite. Ce n’est pas la peine d’en rajouter. Nantes présente en effet le meilleur bilan de Ligue A Féminine et s’il n’occupe pas la première place c’est simplement parce que trois de ses victoires ont été acquises (3-2) et ne lui ont donc rapporté que deux points.
Dauphin de Mulhouse avec un point de retard, Nantes dégage une forte impression et il faudra du très bon Chamalières, ce mardi soir (20 heures), pour résister et exister chez une équipe deuxième de Ligue A Féminine et aussi en tête de sa poule en Ligue des champions.
« C’est en effet très sérieux et efficace, résume Atman Toubani. Il y a notamment Lucille Gicquel qui est en feu et Lauren Schad est également bien utilisée dans les moments chauds. La liaison block-défense de Nantes est propre et respecte bien les zones. C’est vraiment un gros challenge face au dernier finaliste du championnat de France. »L’importance des premiers contacts
Ce mois de décembre avec un match tous les trois jours et face aux six premiers du championnat s’avère très compliqué à gérer pour les Auvergnates. D’autant qu’elles le vivent avec deux atouts en moins dans leur jeu. Si Oni Lattin revient petit à petit dans la rotation, Lisa Jeanpierre regarde encore le terrain d’assez loin.

L’importance des premiers contacts

Ces deux absences privent l’entraîneur de solutions au niveau du coaching. Elles surchargent surtout les rescapées de l’effectif comme Hardeman et Leonenko au niveau des postes de réceptionneuses-attaquantes et le duo Young-Szaboova qui enchaîne sans discontinuer au centre.
« Estelle Adiana frappe à la porte, poursuit l’entraîneur. Oni Lattin revient progressivement, mais on tourne avec deux centrales et cela se ressent. On va devoir prendre des risques pour bousculer Nantes. Si on joue sans en prendre, cela ne passera pas. »
La qualité des premiers contacts donnera en effet le ton. Chamalières ne pourra pas se contenter de mises en jeu tranquilles, mais devra sortir Nantes de sa zone de confort. Il faudra stabiliser et sécuriser la réception pour faciliter le travail de Gates à la passe et amener de la variété offensive. Au début et aussi en fin de set.

Jean-François Nunez

Commentaire