Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Handisport
Photo © Richard Brunel

Aubière, capitale du handisport

Pour la première fois, le Stadium Jean-Pellez à Aubière accueille les championnats de France indoor handisport. Médaille en jeu pour une centaine d’athlètes prêts à se surpasser dès 11 h 30.

En l'absence d'une majeure partie de l'élite tricolore qui prépare actuellement les Jeux Paralympiques de Rio, c'est la génération montante de l'athlétisme handisport qui dispute les titres nationaux, aujourd'hui, sur les pistes du stade couvert aubiérois.

« La saison sportive se lance à Aubière avec les championnats de France en salle. L'occasion pour nous de retrouver les espoirs de l'athlétisme handisport. Des jeunes qui, s'ils ne sont pas à Rio en septembre prochain, seront à n'en pas douter sur les podiums des compétitions internationales dans les années à venir », assure Julien Héricourt, directeur sportif de la commission d'athlétisme handisport.

Côté auvergnat, Bryan Salmon, Lézovien licencié à l'ASM, le club organisateur de l'événement, participe à l'épreuve de lancer du poids. Avec pour objectif, se faire plaisir et monter sur le podium.

À noter que, ces championnats seront couplés aux interrégionaux d'épreuves combinées des valides organisés par la Ligue d'Auvergne. Au total, près de 300 sportifs seront ainsi réunis. Dans la recherche de leurs performances, ils comptent bien recevoir le soutien d'un public clermontois passionné de sport et d'athlétisme.


Accès. Entrée gratuite. Les épreuves se dérouleront de 11 h 30 à 18 h 30.


Le programme

11 h 30. Poids fauteuil ; massue fauteuil ; longueur femmes.

12 heures. Poids femmes.

12 h 30. Longueur hommes.

12 h 45. Poids hommes.

13 h 45. 60 m femmes (séries).

14 h 15. 60 m hommes (séries).

15 heures. 60 m femmes (finales).

15 h 15. 60 m hommes (finales).

15 h 45. 800 m femmes.

15 h 50. 800 m hommes.

16 h 15. 200 m femmes.

16 h 30. 200 m hommes.

17 heures. Hauteur hommes.

17 h 30. 1.500 m femmes/hommes

17 h 45. 400 m femmes.

18 h 45. 400 m hommes.

Commentaire