Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

ASM : les chiffres à retenir de cette saison

Le rideau est tombé sur la saison 2018-2019. C'est désormais l'heure des bilans. Voici les chiffres à retenir de la saison de l'ASM.

37. Le nombre de matchs disputés par l'ASM cette saison. Une seule équipe de Top 14 a fait aussi bien : La Rochelle. Finalistes de la Challenge Cup, Clermontois et Rochelais ont disputé neuf rencontres européennes. En championnat, Clermont et le Stade Rochelais ont tous les deux joué 26 matchs. Battus en demi-finale par Toulouse (20-6), les Maritimes ont été contraints de passer par la case ''barrages'' (victoire au Racing 92, 13-19), contrairement aux « jaune et bleu », qualifiés directement pour les demies grâce à leur deuxième place.

 

1.990. Le nombre de minutes disputées cette saison par Sitaleki Timani, le Clermontois le plus utilisé. Son meilleur bilan depuis son arrivée en Auvergne durant l'été 2016. Le deuxième ligne est apparu à 30 reprises (toutes compétitions confondues, 23 en Top 14 et 7 en Challenge Cup), pour 28 titularisations (22 en championnat, 6 en Coupe d'Europe).

 

2. Après un exercice 2017-2018 compliqué, l'ASM a su faire preuve de régularité cette saison. En Top 14, les joueurs de Franck Azéma n'ont jamais quitté le top 2. Ils ont occupé le fauteuil de leader jusqu'à la 14e journée (incluse), avant de laisser la première place au Stade Toulousain lors de la 15e journée (défaite à Castres, 24-16).

 

4,1. L'attaque clermontoise a fait des dégâts cette saison. En 37 matchs disputés, les Auvergnats ont inscrit la bagatelle de 152 essais (dont 18 pour le seul Betham le meilleur marqueur d'essais clermontois cette saison), soit 4,1 réalisations par match ! Sans surprise, l'ASM a terminé meilleure attaque de la phase régulière du Top 14, avec 828 inscrits, devançant le Stade Toulousain (deuxième attaque) de huit unités.

 

1. Preuve de l'efficacité de l'attaque clermontoise cette saison, les Auvergnats ont trouvé le chemin de l'en-but adverse à chacune de leur sortie... sauf en finale du championnat (défaite 24-18 contre Toulouse).

 

48. Cette saison, Franck Azéma et son staff ont utilisé 48 éléments. Un seul joueur de l’effectif sous contrat professionnel (35 joueurs) n’a jamais été utilisé, il s’agit du deuxième ligne Corentin Astier. Pour le reste, treize joueurs en convention ou contrat Espoir ont joué au moins une fois.

 

2. Comme en 2015 et 2017, l'ASM s'est hissée en finale des deux compétitions qu'elle a disputées cette saison. Et comme en 2017, les Clermontois ont signé un 1/2. Il y a deux ans, les hommes de Franck Azéma avaient chuté en finale de Champions Cup avant de se rattraper en championnat (en dominant Toulon). Cette année, les Auvergnats se sont illustrés sur la scène européenne, celle de la Challenge Cup, en dominant La Rochelle. Mais pour le doublé, il faudra encore patienter...

Commentaire