Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

ASM : Après 4 matchs, plus de doutes que de certitudes

Quatre matchs, deux victoires, zéro bonus : le butin du premier bloc de rencontres du Top 14 est bien maigre pour l'ASM. Quant au contenu, il n'est pas plus rassurant... Retour sur un début de saison raté avant d'enchaîner avec des équipes d'un tout autre calibre.

L'entame des rencontres, le gros point noir

Sur quatre rencontres, les hommes de Franck Azéma ont haussé le curseur de l'intensité dans l'entame... sur une seule : la première, remportée face à La Rochelle (28-10). Quoi de plus logique pour un premier choc à domicile après une présaison difficile au niveau des résultats et face à un adversaire qui l'avait emporté à Limoges durant la prépa. Par la suite, tout s'est compliqué pour les « jaune et bleu ». Un 14-3 encaissé en 12 minutes à Bayonne, un 15-0 à Brive en 17 minutes et enfin, à domicile et bien prévenus, les Clermontois ont encore dégoupillé très tôt contre Pau, ce dimanche, en étant menés 14-3 après 18 minutes de jeu. Les vannes sont ouvertes. Sur quel(s) aspect(s) le staff peut-il insister pour colmater les brèches ? L'approche mentale semble la plus adaptée.

 

Le recrutement en question

Parmi les nouveaux venus, qu'ils soient jokers Coupe du monde ou recrues, un seul donne satisfaction : l'ouvreur australien Jake McIntyre. Pour les deux autres renforts permanents, George Merrick et Mike Tadjer, l'été tourne au calvaire. Si ce dernier n'est que très peu utilisé par Franck Azéma pour le moment, le géant anglais a fait parler de lui. Pas pour les bonnes raisons puisqu'il a récolté un carton à peine entré en jeu contre Pau et que son match à Brive ne restera pas dans les annales. En ce qui concerne les quatre jokers Coupe du monde, que ce soit Paige, blessé, Aholelei et Engelbrecht, très peu utilisés ou Levave, peu convaincant... Il semblerait que leur pige se terminera après le Mondial, comme prévu.

Alexandre Lapandry (ASM) : "On ne peut pas gagner de cette façon"

Quatre gros tests pour situer cette équipe ?

Alors oui, comptablement, l'ASM est loin d'être larguée. Septième avec huit points, elle reste au contact des formations de tête, même si Lyon et Bordeaux culminent à 18 unités. Justement, le LOU et l'UBB sont deux clubs qui font partie des quatre futurs adversaires de Clermont, avec Paris et Montpellier. Autant dire que la motivation est toute trouvée pour les hommes d'Azéma afin de retrouver des couleurs. Gagner au moins trois rencontres sur ce prochain bloc rassurerait sur les réelles ambitions du groupe et du staff. Dans le cas inverse, Clermont broierait du noir en attendant ses internationaux, de retour après ces quatre confrontations. Mais la saison est longue et l'avance accumulée aujourd'hui par certaines formations ne permet aucunement de déclarer un favori au titre. L'histoire récente du Top 14 le rappelle bien souvent...

 

Les résultats :

Clermont 28 - La Rochelle 10.

Bayonne 30 - Clermont 34.

Brive 28 - Clermont 21.

Clermont 28 - Pau 37.

 

Les matchs à venir :

Stade Français  - Clermont (dimanche 29 septembre, 16 h 15).

Clermont - Montpellier (samedi 5 octobre, 15 h 30).

Bordeaux-Bègles - Clermont (dimanche 13 octobre, 21 heures).

Clermont - Lyon (non défini, week-end des 18, 19 et 20 octobre).

 

Nicolas Canizares

Commentaire