Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

Allevinah (Clermont Foot) : "Quand un groupe vous tend les bras, c'est plus facile"

Arrivé du Puy en National 2 cet été, Jim Allevinah a connu sa première titularisation en Ligue 2 contre Lens, ce samedi (1-1). Et pour ce baptême du feu devant plus de 6.300 spectateurs, l'international gabonais s'est fait remarquer sur son aile gauche.

Il y a un peu de frustration et de satisfaction après ce match ?

« Oui, un peu de frustration d'être rejoints dans les dernières minutes. Mais je pense que ce n'est pas un mauvais résultat. On a proposé un bon contenu. Même s'il 'y a pas la victoire au bout. »

Pour une première titularisation, joli baptême du feu que de jouer contre Lens...

« Il fallait répondre présent. C'était une grosse affiche. Il fallait que je montre que je pouvais assumer ce rôle. Le coach m'a demandé d'amener beaucoup de vitesse. Ce que j'ai essayé de faire tout au long du match. »

Vous avez pris du plaisir ?

« Oui, comme depuis le début de la saison. Je prends énormément de plaisir dans cette équipe qui joue bien au ballon. Et où il y a une bonne ambiance également. »

Le score aurait pu être plus large sans deux gardiens exceptionnels...

« Les deux gardiens ont été très bons. C'était un vrai duel pour eux deux. »

On a l'impression qu'il y avait de la place en seconde période. Surtout après l'ouverture du score...

« Il y a eu un peu de précipitation après l'ouverture du score. On a eu de bons coups à jouer et la place de mettre des buts. On a vu aussi que sur certaines occasions, les Lensois auraient pu marquer également. Sans un grand Maxime (Dupé) aujourd'hui (samedi), on en aurait concédé davantage. »

Vous êtes premiers du championnat après trois journées. C'est anecdotique ?

« C'est beau. Ces points vont être précieux pour la suite. On prend les matchs les uns après les autres. Tant que cela se passe bien... »

Votre passage du National 2 à la Ligue 2 à l'air de bien se passer...

« Oui, après j'ai été bien accueilli, autant sur le terrain que dans le vestiaire. J'ai été à l'aise tout de suite. Quand une équipe vous fait confiance, cela vous enlève un poids. Après, il y a eu quelques réglages à faire au début. Et il y en a d'autres à assimiler. Quand un groupe vous tend les bras c'est tout de suite plus facile. »

Est-ce que la touche de Pascal Gastien ne permet pas aux joueurs de se bonifier également ?

« Les systèmes du coach font que nous sommes à l'aise sur le terrain. On a toujours des solutions. Il n'y a pas de pression. Il nous montre qu'il a confiance en nous et tout de suite sur le terrain, on pense à bien faire. »

Le coach disait qu'il allait profiter du match de mardi (Clermont joue contre Le Havre en Coupe de la ligue au Montpied, 20 heures), pour faire tourner. Vous pensez que c'est le moment de saisir votre chance ?

« Oui. Après le coach ne m'a pas encore fait part de ses plans pour ce match. On verra sa décision. Je ne me suis pas encore posé la question. »

Vous suivez toujours les résultats du Puy (l'ancienne équipe de Jim Allevinah) ?

« Oui. Malheureusement ça ne part pas très fort. Mais cela ne fait que deux journées, il n'y a pas le feu. »

 

Propos recueillis pas Jéraud Mouchet

Commentaire