Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

3x3 : 3 raisons d'y jouer

Le basket 3 contre 3 est en plein développement. Voilà trois raisons de le pratiquer.

Une pratique libre

Les joueurs de rue et de playgrounds vous le diront : le 3x3 rassemble tous les avantages de la liberté. Un demi-terrain et un panier, deux équipes de trois (une qui attaque, une qui défend), des règles simples (1 point le panier à l'intérieur des 6,75 m, 2 points au-delà) et c'est parti pour un match de 10 minutes ou en 21 points !

 

Une solide équipe de 3x3 avec, au centre, les deux Javostatistes internationaux, Angelo Tsagarakis et Charels-Henri Bronchard.

 

Un système de ranking

Les joueurs licenciés peuvent créer un profil FIBA et apparaître au classement mondial et national en fonction de leurs résultats dans les compétitions 3x3 du circuit français de la Superleague. Celles-ci s'étagent sur les trois niveaux de tournois (Open Start, Open Plus, Open de Fance) où faire grimper son ranking.  Pour les joueurs de moins de 18 ans, la Fédération Française de Basket-Ball a créé la Juniorleague.

 

Une discipline olympique

Depuis juin 2017, le 3x3 est entré dans le programme olympique ! Il sera ainsi aux Jeux de Tokyo (2020) et, bien sûr, à ceux de Paris (2024). Une opportunité saisie par la FFBB qui vient de créer un championnat pour une pratique régulière. La Fédé a prévu facilité d'engagement et de participation. Le joueur doit être titulaire d'une licence 3x3 ou 5x5 à condition de cocher l'option compétition 3x3... pour 3 euros de plus.

Francis Laporte

 

Commentaire