Actualité sportive en auvergne



Photo © BOILEAU FRANCK

Ligue A féminine : Chamalières finit sa saison fanny à Chatrousse

L’esprit libéré et le maintien en poche, Chamalières a essayé de soigner sa sortie, ce samedi soir, pour la dernière journée de la Ligue A féminine. Mais Le Cannet était simplement trop fort pour des Panthères qui finissent donc la saison sans la moindre victoire à Chatrousse.

Est-ce l’absence d’enjeu de cette dernière journée ? Toujours est-il que le public de Chatrousse, d’ordinaire si fidèle, a boudé cette ultime soirée de LAF. C’est dans une salle à demi vide que les joueuses d’Atman Toubani ont conclu leur saison en s’inclinant 3-0 face au Cannet. Le parcours des Panthères est vraiment peu banal cette saison, puisque Chamalières s’est donc maintenu en ne remportant pas un seul match chez lui.

À peine entrées sur le terrain, dans une disposition classique (six majeur, avec Gates en passeuse), les Panthères sont acculées sous la pression adverse. Les points défilent (0-5), malgré un temps mort déjà grillé par Toubani. Dès les premiers échanges, le doute est levé : Le Cannet, assuré de sa 3e place, n’est pas venu en Auvergne préparer tranquillement les play-offs, mais bien se venger de sa très surprenante défaite de l’aller (3-1). Ça joue fort et souvent précis dans le camp visiteur. Avec à la conclusion des points Herrera, Casanova ou Bjelica, le Volero fait du bon boulot et Chamalières ne peut que constater l’étendue des dégâts : 6-13 au 2e temps mort pris par son coach.

Une pause sans effet face à des Cannettannes au jeu plus varié en phase offensive et surtout plus constantes de manière générale. Chamalières résiste tout de même bien en fin de manche en sauvant quatre balles de set. Mais la différence reste nette au tableau d’affichage : 25-17.

 

Le sursaut des Panthères

 

Dans la période suivante, le VBCC propose une bien meilleure opposition. En haussant d’un cran son efficacité au contre et en gommant une bonne part de ses fautes directes. Il prend même les rênes et mène de trois points en milieu de manche (17-14). Il y a un léger péril au Cannet, vite remis sur de bons rails par deux attaques ultra puissantes d’Ana Bjelica. La menace perdure quand même jusqu’au « money-time », après l’égalisation (23-23) d’une Christelle Nana à l’efficacité retrouvée (21 points marqués, hier). Le Cannet frémit, mais assure l’essentiel en remportant ce 2e acte 25-23 grâce à l’efficacité de son bloc face à la Canadienne Marie-Alex Bélanger.

La troisième manche est en revanche moins accrochée. Chamalières concède très vite du terrain (3-8), qu’il ne sera jamais en mesure de remonter. Même si sa capitaine fait s’enthousiasmer encore Chatroussse sur quelques attaques dont la Camerounaise est friande. L’écart est trop grand pour que le Petit Poucet auvergnat empêche des Cannettannes d’une grande solidité de s’imposer 3 sets à 0. Nana sauve une balle de match sous les ovations, pas deux. Pour Chamalières, la saison est finie. Et forcément, elle est réussie avec le maintien sportif à la clé. Pour Le Cannet, le plus dur commence…

 

Raphaël Rochette

 

La fiche

CHAMALIERES (gymnase Chatrousse). Le Cannet bat Chamalières, 3-0. Score des sets : 25-17 (en 22’), 25-23 (en 26’), 25-16 (en 25’). Arbitres : MM. Lavasseur et Paillat. 237 spectateurs.

Chamalières. Gates (2) ; Tchoudjang-Nana (cap, 21) ; Bélanger (5) ; Brown (4) ; Correa (8) ; Silva (0). Puis : Arrechea (1) ; Margirier (0) ; Amana-Guigolo (0).

Le Cannet. Casanova (15) ; Dimitrova (12) ; Todorova (7) ; Herrera (14) ; Bjelic (9) ; Kornienko (0). Puis : Giardino (0) ; 17. Unternahrer (0, cap) ; Lazarenko (0) ; Jovic (1), Ortschitt (0).

Commentaire