Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

Letiévant (Chamalières) : "On va se maintenir"

L’ancien Clermontois Antoine Letiévant a réussi ses débuts avec Chamalières, samedi soir, lors du nul 0-0 contre le leader Sète. Le défenseur loue déjà l’état d’esprit de l’équipe, à la lutte pour le maintien.

Accrocher le leader sans prendre de but, c’est une première réussie pour vous ?

« Ça fait plaisir, oui. On s’attendait à un match difficile contre les premiers, mais on a bien travaillé cette semaine à l’entraînement. Le coach avait bien insisté sur l’intensité, sur le fait que Sète allait mettre beaucoup de nombre en attaque. On a su être solide défensivement, et ce 0-­0 est mérité.

 

Chamalières a parfois plié, mais sans rompre…

« Il y a eu quelques situations chaudes, mais aussi une bonne communication entre nous. On a bien coulissé et on s’est bien couvert face aux deux bons attaquants de Sète. Et quand on n’arrive pas à marquer, il ne faut pas prendre de but. C’est donc une belle première. »

National 2 : Chamalières tient tête au leader !

Vous manquiez forcément de repères avec vos partenaires. Quelles ont été vos premières sensations ?

« J’ai la chance d’avoir connu deux ou trois joueurs de l’équipe au Clermont Foot et mon intégration a été très facile. On a bien parlé avec Luca (Géry, son partenaire dans l’axe, NDLR) avant le match, pour rester bien ensemble. »

 

« Déterminés et soudés »

 

Comment trouvez-vous le groupe du FC Chamalières depuis que vous l’avez rejoint ?

« Matthieu Tressy, qui est l’un de mes meilleurs amis, me l’a présenté, et j’ai rencontré des gars avec une super mentalité. Ils sont déterminés et soudés et c’est grâce à ça qu’on va se maintenir. Je les avais vus à Andrézieux (victoire 1-0 du FCC, NDLR) et sur quelques actions, ils ont su faire des différences. »

 

Pourquoi relever ce challenge à Chamalières ?

« J’étais à Fréjus et je sors d’une saison compliquée. Je connaissais Arnaud (Marcantei), il me fallait du temps de jeu et ça s’est fait très rapidement. Je gardais de bons souvenirs de la région, je savais que j’arriverais dans un environnement sain. Je suis très content. »

 

Laurent Calmut

Commentaire