Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

Chamalières, un prochain cap à passer

Chamalières a fait mieux que résister face à Aix-Venelles, samedi soir, mais son manque de lucidité ou de précision sur certains ballons lui coûtent beaucoup. Un prochain cap à franchir.

« On s’en sort finalement bien sur la durée. On a vraiment été poussé et mis en difficulté ». Félix André, l’entraîneur d’Aix-Venelles connaît trop bien son affaire pour ne pas manquer de lucidité après la victoire compliquée (3-1) de son équipe, samedi soir, en Auvergne, pour le compte de la 11e journée de Ligue A Féminine.

Cela s’est joué sur une poignée de ballons, trois ou quatre pas plus, dans les derniers instants des sets (21-25, 25-22, 25-22, 25-22). Et quand aucune équipe, tout au long des quatre manches disputées, ne parvient à prendre plus de six points d’avance comme Chamalières lors du premier set, cela ne passe pas.

Atman Toubani, votre équipe a poussé Aix-Venelles dans ses retranchements, mais sur la durée les fautes directes pèsent beaucoup ?

« Ce sont surtout les premiers contacts, à l’image de la balle de match qui résume bien la partie. Il y a (24-22) et service pour nous, mais à ce moment-là d’une rencontre c’est plus difficile de bien réaliser des gestes techniques qu’en début de set. On a accumulé les fautes techniques sur les premiers touc»hers de balle et on perd clairement le match sur le duel service-réception. Cela se joue là. À la réception, nous n’avons pas réussi à stabiliser notre jeu pour ensuite bien profiter de la panoplie d’attaquantes que nous avons. Il y a encore du travail dans ce domaine. »

Viser le court terme

Christelle Tchoudjang-Nana signe un gros match avec 24 points. Elle n’a pas été trop gênée par le block visiteur, mais Léah Hardeman a davantage été en difficulté sur le plan offensif ?

« Léah a besoin de garder le même rythme et on a tendance à avoir un relâchement qui est néfaste à la régularité du rendement sur l’ensemble du match. Elle fait aussi un gros travail au niveau de la réception, elle couvre beaucoup de terrain en défense, elle compense sur certains espaces. À partir d’un moment, cela coûte énormément en énergie et cela peut peser sur le volet offensif. Elle fait ce qu’on appelle ‘’le sale boulot’’ et à force de compenser cela devient dur. »Malgré une moue qui pourrait laisser croire le contraire, Atman Toubani est plutôt satisfait du contenu de ce match.

Le contenu est intéressant à quel niveau ?

« Par rapport au discours, l’équipe a répondu présent. Elle a décidé de tout jouer à bloc, de viser le court terme sans se projeter sur le moyen terme. Elle aurait même pu obtenir un super résultat face à Aix-Venelles. C’est très positif par rapport à ce qu’elles attendent, elles. On est dans le coup. »

Oni Lattin qui revient de blessure était dans le groupe, mais vous n’avez pris aucun risque avec votre centrale ?

« J’ai fait très attention en effet. Ce mardi, on se déplace à Nantes. Victoria (Young) et Sandra (Szaboova) ont joué tous les matchs depuis trois semaines. À Nantes, il faudra faire tourner. Léah enchaîne également beaucoup. C’est pour cela qu’on a un peu plus vu Estelle Adiana face à Venelles et qu’on la verra même de plus en plus dans les matchs à venir. »

 

Jean-François Nunez

Commentaire