Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

Chamalières lance son sprint final

Le VBC Chamalières aborde un important cycle de trois matchs en recevant Cannes, ce samedi (20 heures), à Chatrousse. Les Auvergnates devront élever tous les curseurs de leur jeu pour gêner un adversaire seulement battu deux fois.

Les chiffres ne donnent pas autant le tournis que ceux de Mulhouse. Heureusement d’ailleurs. Cannes reste toutefois l’un des plus gros poissons de ce championnat de Ligue A Féminine. Un client de haut niveau de passage à Chatrousse, ce samedi (20 heures). Un invité de marque reçu avec tous les égards au moment où Chamalières lance son sprint final.

Mulhouse domine donc la saison régulière avec un seul revers en vingt journées, mais Cannes assume parfaitement son rôle de dauphin avec seulement deux défaites en championnat de France. Si certains matchs posent ainsi plus de problèmes que d’autres, celui de Cannes appartient indéniablement à cette catégorie.

Pour Chamalières, il s’agit surtout de la première étape d’un cycle déterminant pour la suite. Après Cannes, les partenaires de Gates se déplaceront à Saint-­Raphaël et recevront Marcq-­en-Barœul. À l’issue, leur maintien en Ligue A Féminine pourrait alors être assuré et la lutte à distance avec Quimper scellée.

« C’est difficile de préparer un plan de match »

« Il faut trois ou quatre points de plus sur les six derniers matchs, précise Atman Toubani. On commence avec Cannes sans se projeter plus loin. On affronte une équipe qui possède un six majeur qui bouge beaucoup. Comme c’est difficile de préparer un plan de match, on s’est concentré sur les passeuses. Mais si Cannes se met en ordre de marche, cela deviendra compliqué ».

Dans une bonne dynamique grâce aux quatre points gagnés lors des deux dernières rencontres et les cinq longueurs d’avance sur le relégable, Quimper, Chamalières a aussi usé beaucoup d’influx et d’énergie ces dernières semaines. Le prix à payer pour reprendre ses distances avec la zone rouge, notamment en s’imposant dans la confrontation directe chez les Bretonnes.

La marche sera plus haute face à Kloster, Bauer et Grbic. Il n’empêche que Chamalières veut réussir à bousculer Cannes, l’obliger à chercher la solution, l’alchimie collective. Car dans le cas contraire, les points pourraient défiler très rapidement en raison des nombreuses armes à la disposition d’un effectif dense en qualité et très nombreux aussi.

« Comme d’habitude, l’idée est de forcer notre adversaire à faire tourner ses joueuses, concède Atman Toubani. Mais avec Cannes, il faut vraiment se gratter la tête. Ce qu’on prépare ne sert pas toujours ». Ce serait trop facile sinon.

 

Les équipes :

Chamalières. 2. Margirier ; 3. Amana-Guigolo ; 4. Tangopi ; 5. Gates ; 7. Tchoujang-Nana ; 9. Bélanger ; 10. Brown ; 11. Arrechea ; 15. Correa ; 19. Silva.

Cannes. 1. Kloster ; 3. Signorile ; 4. Szczurowska ; 5. Rodrigues de Almaida ; 6. Bjerregard Madsen ; 7. Carocci ; 8. Bauer ; 9. Holzer ; 10. Helic ; 11. Grbic ; 14. Rankovic ; 16. Pallag

 

Jean-François Nunez

Commentaire