Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis Gorce

Chamalières a un coup à jouer face au Stade Français

Avec sa visite au Stade Français (ce vendredi, 20 heures), le VBC Chamalières entame une série de rencontres bien plus accessibles que la dernière réception de Mulhouse. À condition d’afficher les mêmes dispositions que sur ses dernières confrontations, hors Nantes.

Certes, le VBCC reste sur une défaite (0-3) devant Mulhouse. Mais, au-delà du score, lourd tout en étant conforme au parcours d’Alsaciennes ultradominatrices avec 49 points pris sur 51, les Chamaliéroises avaient alors, au premier set et par séquences ensuite, affiché de belles promesses.

Promesses qui viennent après le contenu déjà positif et accompagné, cette fois, du résultat, à Mougins, et qui ne demandent qu’à être validées : « Il faudrait les traduire par des points, confirme Atman Toubani. On avance à grands pas, il faut donc continuer à mettre les ingrédients pour arriver à gêner Paris le plus longtemps possible, ça va se jouer sur la relation bloc-défense. Il nous faudra freiner leurs attaquantes, beaucoup les défendre, les contester un maximum et ensuite réussir nos schémas offensifs. »

Pour cela, alors que plusieurs de ses éléments avaient été touchés par un virus grippal quelques jours auparavant, c’est un groupe revenu au complet qui s’est entraîné cette semaine.

Pour autant, l’entraîneur chamaliérois s’attend à une organisation parisienne modifiée en cas de qualification de la Belge Angie Bland, habituée du championnat français puisqu’ayant déjà porté les couleurs de Nantes, Mulhouse et Cannes et recrutée comme pigiste médicale de la centrale Isaline Sager-Weider : « Son absence avait contraint Paris à changer ses formes de jeu. Avec Bland, il va revenir à une configuration traditionnelle. Celle dans laquelle il avait remporté l’aller (0-3). »

« La pression est sur Paris »

De quoi revoir avec attention la vidéo de l’époque mais avec le regard uniquement tourné sur la production du Stade : « Nous, on était encore vraiment en apprentissage. Ça n’a plus rien à voir. »

L’apprentissage semble en effet aujourd’hui supplanté par une maîtrise plus affirmée, qu’il faudra afficher à la salle Géo-André : « On entre, avec Paris, Venelles et Quimper, dans un cycle où l’on peut récupérer des points. Mais ne nous projetons pas plus loin que Paris. »

Et des « Mariannes » qui restent sur six défaites en sept matchs : « Elles sont sur une mauvaise dynamique et leur objectif d’atteindre les play-offs les contraint à ne pas griller de joker contre une équipe comme Chamalières. Elles ont absolument besoin des trois points, la pression est sur elles », juge Toubani.

 

Les équipes :

VBC Chamalières. 2. Margirier ; 3. Amana-Guigolo ; 4. Tangopi ; 5. Gates ; 7. Tchoujang-Nana ; 9. Bélanger ; 10. Brown ; 11. Arrechea ; 15. Correa ; 19. Silva.

Stade Français Paris Saint-Cloud. 4. Courtois ; 5. Biemel ; 6. Salkute ; 7. Szyba?; 8. Turner ; 9. Cook ; 10. Vandesteene ; 11. Bland ; 13. Davidovic ; 14. Caleyron ; 20. Vukasovic.

 

Jean-Philippe Béal

Commentaire