Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

A Nantes, Chamalières n’a pas démérité

Face au deuxième du championnat, la troupe d’Atman Toubani a montré de belles séquences sans pour autant bousculer la hiérarchie, ce mardi à Nantes.

La mission était plus que cornélienne pour les Chamaliéroises face à des Ligériennes, qui en six matchs à Beaulieu n’avaient égaré que trois petits sets au moment d’en découdre. Et pourtant, les visiteuses ont fait front, manquant de peu dans la seconde manche de redistribuer les cartes avant de craquer logiquement en trois manches.

Les Auvergnates n’ont pas été en mesure de mettre fin à la série du dauphin de l’ASPTT Mulhouse, qui étire sa série à 8 succès de rang. La trajectoire auvergnate est tout autre, après ce cinquième revers de rang concédé, mais qui ne doit pas faire oublier quelques belles séquences entrevues ce mardi soir. Si les Chamaliéroises reproduisent ce genre de prestation, la roue finira bien par tourner.

Pas loin de renverser la situation dans le deuxième set

Car, le NVB a dû hausser son niveau de jeu pour repousser la menace adverse, qui dès le début de match se montrait pressante. Porté par des attaques incisives de Nana Tchoudjang et des blocks de Leonenko, le VBC Chamalières faisait jeu égal (8­-10, 13­-13). Il fallait plusieurs éclairs de Vander Weide pour mettre à mal les velléités adverses, si bien que Nantes remportait la première manche (25-­21) non sans devoir élever son niveau d’exigence.

Si les Nantaises pensaient avoir fait le plus dur en prenant la rencontre par le bon bout, confirmant leur emprise dans la deuxième manche (9­-5, 18-­12), les Auvergnates ne rechignaient pas à faire l’effort supplémentaire. Si bien que ces dernières se sublimaient pour peu à peu grignoter leur retard (22-­18). Alors même que les locales, qui disputent cette saison la Ligue des champions étaient en mesure de conclure (24-­21), Leah Hardeman remettait sa formation sur de bons rails (24­-23), mais l’Américaine précipitait le break sur un service manqué (25-­23).

Les filles d’Atman Toubani venaient de laisser passer l’occasion de faire douter les Ligériennes, qui au gré de leurs individualités maintenaient une cadence effrénée dans la troisième manche (11-­7). Si les Auvergnates faisaient preuve de courage et d’abnégation pour ne pas plier bagages en trois manches (25-­17), elles devaient se résoudre à baisser pavillon pour la neuvième fois de la saison. Et dire que c’est l’ogre cannois qui se présentera dès samedi à Chatrousse.

 

La fiche technique :

NANTES (Beaulieu). Nantes bat Chamalières 3 sets à 0 (25-21, 25-23, 25-17). Arbitres : MM. Takaichvili et Isnard. Spectateurs : 700 environ. Durée du match : 1 h 29. Nantes. Schwabe (13), Ndoye (2), Sylves (10), Alanko (6), Schad (5), Gicquel (5), Druenne (1), Vander Weide (9), Piata Zessi (1). Chamalières. Adiana (4), Gates (3), Tchoudjang Nana (9), Hardeman (16), Leonenko (3), Szaboova (8).

Commentaire