Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

Romain Bardet a repris là où tout a commencé

Romain Bardet a lancé hier sa deuxième partie de saison, chez lui, à Brioude. Sa ville natale sera l’arrivée de la 9e étape du prochain Tour de France, son objectif majeur.

« Qui dit re-Tour sur le vélo dit re-Tour aux sources. » Par ce jeu de mots sur son compte Instagram, Romain Bardet n’a pas caché son plaisir de reprendre le chemin de l’entraînement après une semaine de coupure. Et quel meilleur endroit que Brioude, sa ville natale, pour retrouver des sensations??
Le leader de la formation AG2R est revenu, lundi, sur les terres qui l’ont vu débuter en 2000, année où il a pris sa première licence au sein du club local, le Vélo Sport Brivadois. Et, forcément, ce retour aux sources demeure pour lui un moment particulier.
« Ce sont des routes qui me sont chères, explique Romain Bardet. Les saisons défilent à vitesse grand V. Et c’est vrai que l’on a assez peu de temps pour la contemplation. C’est donc toujours bénéfique de pouvoir apprécier les choses loin du rush des entraînements et des exercices. »
Derrière la nuée de journalistes présents pour l’occasion, Gérard Cabantous et Georges Vidal, coprésidents de l’association, regardaient d’un œil protecteur celui qui était encore, il y a plus d’une décennie, un espoir du vélo. Un jeune coureur « besogneux ayant horreur de la défaite ».

Cyclisme Romain Bardet Brioude, reconnaissance Fin Etape Tour de France 2019, le 06/05/2019 Photo R Brunel

Le cycliste du VSB a depuis bien grandi au point d’être aujourd’hui un potentiel vainqueur du Tour de France. Le terrain de jeu n’est certes plus le même, mais le goût de la victoire et la soif de titre ne se sont pas envolés.
Après une première partie de saison frustrante, ponctuée par une 21e place sur Liège-Bastogne-Liège, Romain Bardet en veut désormais beaucoup plus. Les accessits et les Top 10 sont loin de le satisfaire.

Cyclisme Romain Bardet Brioude, reconnaissance Fin Etape Tour de France 2019, le 06/05/2019 Photo R Brunel

« Physiquement, ce n’est pas non plus un printemps à oublier. C’est juste que l’on attend un peu plus de moi maintenant. Et c’est normal. J’ai 28 ans et un petit peu d’expérience. J’ai envie d’aller chercher de grands résultats. Je ne peux pas me satisfaire de simplement jouer la gagne sur une très grande classique. La performance athlétique est là, le niveau est là. Mais j’attendais mieux de moi sur cette période. »

« Je pars d’un niveau très bas »

C’est donc avec un esprit revanchard que Romain Bardet va entamer sa deuxième partie de saison. Celle qui va le mener jusqu’au Tour de France, son objectif prioritaire. Dès la semaine prochaine, le grimpeur va partir en stage en altitude, du côté de la Sierra Nevada (Espagne).
« Je pars d’un niveau très bas après une semaine d’inactivité. Il faut que je trouve les clés pour revenir à un top niveau avant le départ du Tour. Et c’est ce que j’adore. Pendant cette période, on construit des choses que l’on essaie ensuite de mettre en pratique pour la Grande Boucle. Il y a beaucoup de travail. Le compte à rebours est lancé maintenant. »
Avant le grand départ du Tour de France, le 6 juillet, Romain Bardet reprendra la compétition le 9 juin prochain avec le Critérium du Dauphiné. Une répétition grandeur nature qui passera, elle aussi, par les routes brivadoises dès le 10 juin.
Le Tour de France ne se jouera très certainement pas à Brioude, le 14 juillet prochain. Mais en cas de coup d’éclat dans les Pyrénées ou les Alpes, l’histoire retiendra que c’est du côté de la cité Saint-Julien que les premières graines d’une deuxième partie de saison fructueuse aura été plantées. Et la (grande) boucle serait pour ainsi dire bouclée… 

Arnaud Clergue

Commentaire