Actualité sportive en auvergne



Sports nature Ski
Photo © Richard Brunel

Les skieurs de retour sur les pistes du Sancy

Malgré le temps maussade, Super Besse a vécu, hier samedi, la première journée de ski de la saison, digne de ce nom. Mais des jours meilleurs, plus froids, sont attendus.

« On a connu mieux, mais c’est skiable ». Sentence d’un habitué, samedi matin, au bas des pentes de Super-Besse, enneigées suffisamment pour chausser les skis.

Mieux, c’est quand il fait plus froid et que la neige est vraiment au rendez-vous. Ce devrait être pour cette semaine et le week-end prochain. En attendant, après des fêtes et un service minimum faute de précipitation, la station a pu ouvrir plus de la moitié de son domaine skiable, hier samedi. Soit quinze pistes praticables sur vingt-sept.

Ce n’était pas la foule des grands jours non plus, puisqu’on pouvait encore se garer au pied des pistes, le temps étant plutôt maussade avec un crachin tenace dès la mi-journée. Mais les accros de la glisse étaient au rendez-vous, à ski ou snowboard, voire en snowbike.

Bientôt les canons et la neige naturelle


Tous ont pu emprunter les principales remontées mécaniques, y compris le téléphérique de la Perdrix, ouvert dès le matin malgré une visibilité réduite au sommet et des itinéraires de descente restreints.

Pour ce samedi, la station a appliqué une réduction de 30 % sur ses forfaits « Tout domaine », rabais qui pourrait être reconduit aujourd’hui dimanche si les conditions d’enneigement restent identiques.

Côté météo, les services annoncent entre zéro et trois degrés ce dimanche, avec des averses de neige, et un refroidissement accentué durant la semaine. Fini, donc, le cocktail neige-pluie de la semaine écoulée qui a donné du fil à retordre aux équipes d’entretien du domaine. Avec des températures plus froides, les canons à neige devraient pouvoir être activés et constituer une couche favorisant l’exploitation des précipitations naturelles de neige attendues dans les prochains jours.

Photo © Richard Brunel
Avec le refroidissement annoncé, les canons à neige vont pouvoir être activés lors des prochains jours, après l’épisode de vent fort prévu pour le début de semaine, afin d’alimenter le domaine en attendant de plus importantes chutes de neige naturelle. En attendant, les skieurs se sont accommodés des conditions, hier, et ont même pu monter jusqu’en haut du domaine avec le téléphérique de la Perdrix, ouvert dès la matinée, quitte à commencer leur descente dans le brouillard.

Hier samedi, il fallait encore aborder la rampe d’accès à Super-Besse pour voir les premiers névés. Plus bas, à Besse même, les rares flocons tombés depuis le début de l’hiver avaient fondu depuis longtemps.

Catherine et Michel, croisés au cœur du bourg en milieu de matinée, faisaient quelques courses comme ils le font depuis près de 30 ans. Eux ne se sont pas encore précipités sur les pistes. « La neige manque un peu. On fait les difficiles, souriait Catherine. Mais le froid est annoncé. On ira skier le week-end prochain ». 

En stations

Super Besse.  Quinze pistes ouvertes sur vingt-sept, hier, et quatorze remontées sur vingt-deux. Liaison avec Le Mont-Dore fermée. 

Le Mont-Dore.  Cinq pistes ouvertes sur trente-deux, hier, et cinq remontées sur quinze. Liaison avec Super-Besse fermée.

Chastreix-Sancy.  Six pistes ouvertes sur seize, hier, et quatre remontées sur sept.

Photo © Richard Brunel
Ces deux copains ont fait le déplacement de Vichy pour goûter aux joies du snowboard.

Commentaire