Actualité sportive en auvergne



Photo © Frédéric LHERPINIERE

Ogier (Clermont Foot) : "Ce match à Bergerac... c'est comme en championnat"

Capitaine sur la pelouse de Bergerac (National 2), ce samedi, Florent Ogier n'a pas pu éviter l'élimination des siens (1-0), dès le 7e tour de la Coupe de France. À l'issue de la rencontre, le défenseur auvergnat est revenu avec amertume sur la défaite des siens dans le Périgord.

Florent, qu'est-ce qu'il vous a manqué pour vous qualifier à Bergerac ?

« Il nous a manqué un but, tout simplement. Les opportunités, on les a eues. C’est sûr qu’on aurait pas dû prendre de but, mais après on a eu une multitude d’occasions. Mais quand vous n’arrivez pas à en mettre une… La chance, je ne sais pas comment dire ça… elle était de l’autre côté, alors que sur l’ensemble de la rencontre, on avait de quoi mettre des buts, ça c'est sûr, mais aussi de quoi gagner le match. »

 

L'entraîneur, Pascal Gastien, avait annoncé qu'il ne mettrait pas la Coupe de côté cette saison. Ce résultat en est-il d'autant plus décevant ?

« Se faire éliminer par une équipe d'une division inférieure, ce n'est jamais bien. On est déçu, oui, c'est le minimum. On est frustré aussi, parce que ce match-là, il ressemble à certains matchs de championnat : les occasions on les a, le ballon on l'a, mais on ne marque pas beaucoup de but. »

 

« Quand vous ne marquez pas de but, forcément, c'est compliqué »

 

La météo (il a plu durant l'intégralité du match, ndlr) et la pelouse, très grasse, ne vous ont peut-être pas aidé à mettre votre jeu en place ?

« Ce n'est pas une excuse parce qu'on a vu qu'en première mi-temps, Bergerac a réussi à produire du jeu, et en deuxième mi-temps on s'est malgré tout crée des occasions. Le terrain, certes il était moyen, mais on savait à quoi s'attendre. C'était le même pour les deux équipes, donc il ne faut surtout pas se cacher derrière cette excuse. Si on n'avait pas eu d'occasion, il y aurait sans doute eu d'autres choses à dire, mais là on a eu les opportunités. C'est juste qu'on n'a pas su les concrétiser. »

 

Samedi, vous étiez au coeur d'une défense très remaniée par rapport à d'habitude. Est-ce que ce manque d'automatismes a pu jouer un rôle dans cette défaite ?

« Non, parce que j'ai déjà joué avec Till (Cissokho). Après, tout le monde se fond dans le groupe et puis on s'entraîne tous les jours ensemble. En plus, les joueurs qui remplacent les absents sont du même niveau, ou presque. Il ne fallait pas encaisser de but et on en a pris un, il fallait marquer et on n'a pas su mettre nos occasions au fond... Il faut qu'on s'améliore : les matchs ils se ressemblent et se déroulent de la même manière très souvent depuis le début de la saison, et quand vous ne marquez pas de but, forcément, c'est compliqué. »

 

Propos recueillis par Hugo Girard

Commentaire