Actualité sportive en auvergne



Photo © Jérémie FULLERINGER

T. Peuchlestrade après la défaite d'Aurillac à Angoulême (37-11) : "On est dans le dur"

Battu pour la cinquième fois de suite, vendredi soir à Angoulême (37-11), Aurillac est désormais 15e de Pro D2. La bonne entame n'y a rien fait, le Stade voit le peu de confiance qu'il avait s'effilocher au premier coup dur.

"On a encore fait montre durant 20-30 minutes d’un visage séduisant dans le sens où on a fait les choses pour lesquelles on était venu, c’est à dire beaucoup d’agressivité. On montait haut les chercher, on les a perturbés dans leur jeu, on a su scorer après des turn-overs", analysait après coût Thierry Peuchlestrade, vendredi soir.

Mais ce bon début a ensuite été suivi d'un match manqué, où Aurillac a sombré entre mauvaise défense et mauvais choix de jeu.

Des joueurs "pas à la hauteur de l'événement"

"Oui, on a fait une très belle entame mais déjà au bout de la demi-heure j’ai bien vu qu’il y a eu de l’approximation dans notre jeu : des ballons qui commençaient à être rendus, on a voulu jouer à la baballe alors qu’on était devant au score, pestait l'entraîneur. Il y avait juste à se rassurer, en jouant dans le petit périmètre, mettre peut-être de la pression au pied. On a commencé à être approximatif à tomber des ballons, à leur en rendre"

Un déchet qui repose autant sur un collectif en plein doute que sur des joueurs qui n'ont pas su assumer leur tâche, estimait ainsi le technicien.

"Dans la conduite de jeu on n'a pas été bon du tout. Ceux qui sont en charge de mener le jeu n’ont pas été à la hauteur de l’événement. Tout en a découlé et je crois qu’on est sorti du match".

A Angoulême, Jean-Paul Cohade

Commentaire