Actualité sportive en auvergne



Photo © Jérémie FULLERINGER

Stade Aurillacois : Smith de retour face à Béziers, Palmier et Salles sur le banc

Après une semaine sans match, Aurillac se rend à Béziers, vendredi 14 février, pour le compte de la 20e journée de Pro D2. Si le staff a procédé à quelques changements par rapport au match à Mont-de-Marsan, le Stade se rend dans l’Hérault avec des ambitions.

Il y a quelques absences liées à des blessures, comme Adendorf (genou), préservé pour ce déplacement ou Corbex (reprise). Mais le XV aligné ce vendredi 14 février par le staff cantalien sur le pelouse de Béziers, a des arguments à faire valoir.

Autour d’un cinq de devant qui voit la reconduction de Javakhia, le retour de Smith et la titularisation de Seyrolle, notamment, Aurillac se présentera avec du poids en mêlée, devant une 3e ligne particulièrement mobile entre Hewat placé en numéro 8 et Roussel et Tsutskiridze.

Cinq semaines de suspension pour Kevin Lebreton (Aurillac)

Sagote et Yobo enchaînent au centre

Derrière, Roméo Gontinéac a donné les clés du jeu à la charnière Neisen-Reggiardo, avec la charge du but qui devrait revenir à l’ouvreur.

Dans la ligne de trois-quarts, Minguillon prend place sur l’aile, décalant ainsi Coertzen à l’arrière, avec Valentin pour compléter ce trident offensif. Au centre, Sagote et Yobo, titulaires à Mont-de-Marsan, enchaînent dans le XV de départ.

Comme lors de ses derniers matches, Aurillac voyagera de nouveau avec un banc solide où prennent place Ojovan, Maituku et Amrouni et que rejoint Ostberg après une petite alerte pour Baptiste Hézard à l’entraînement ce jeudi.

Accord trouvé entre Aurillac et André Bester pour une séparation à l'amiable

18 Jiffs dans le groupe et 3 arrières sur le banc

Dans un groupe de 23 qui compte 18 Jiffs, Roméo Gontinéac a opté pour un banc à trois arrières : Bouyssou, Palmier et Salles. Cette formule « 5-3 » s’était notamment révélée payante contre Rouen, à domicile, où les trois-quarts, rentrés ensemble et assez tôt en seconde période avaient permis à Aurillac de mettre un coup d’accélérateur pour bâtir son succès bonifié face aux Normands.

Du côté de Béziers, David Aucagne a titularisé l’ancien Aurillacois Zénon à l’aile, avec Porical qui prend le poste d’arrière. Au match aller, Zénon s’était signalé en inscrivant le premier essai héraultais à Jean-Alric.

Jean-Paul Cohade

Les compositions

Béziers : Porical ; Zenon, Gimeno, Veau, Rawaca ; (o) Latorre, (m) Bisman ; Viiga, Wilkins, Barrère ; Desroche, Best (cap.) ; Hagan, Pinto Ferrer, Fernandes.
Remplaçants : Marco Pena, Lafon, Maamry, Meafua,Munilla, Dreuille, Bérard, Manukula.

Aurillac : Coertzen ; Minguillon, Yobo, Sagote, Valentin ; (o) Neisen, (m) Reggiardo ; Hewat, Roussel (cap.), Tsutskiridze ; Javakhia, Dufour ; Shatirishvili, Smith, Seyrolle.

Remplaçants : Rude, Amrouni, Ostberg, Maituku, Bouyssou, Palmier, Salles, Ojovan.

Commentaire