Actualité sportive en auvergne



Rugby Stade Aurillacois
Photo © Photo Christian Stavel

Les Aurillacois doivent rapidement réagir

Sèchement battus par Perpignan après le nul concédé face à Toulon, les Espoirs du Stade Aurillacois vivent un début de saison compliqué et vont devoir tenter de réagir sur la pelouse de Lyon. Pas une mince affaire.

Avec seulement deux points au compteur après deux journées et deux matchs à domicile, les Espoirs du Stade Aurillacois sont bien loin d'avoir réussi leur début de saison. Deux contre-performances qui leur ont donné droit à un recadrage en bonne et due forme en milieu de semaine, histoire de remettre les pendules à l'heure avant d'aller défier Lyon.

Passés à côté de leurs deux premiers rendez-vous de la saison, les hommes de Roméo Gontinéac et Jean-Marc Goudal n'ont pas d'autre choix que d'aller chercher des points à l'extérieur pour ne pas s'enliser dans les profondeurs du classement.

Malgré un groupe très jeune et encore en rodage, les Cantaliens en ont les capacités et devront impérativement relever la tête cet après-midi face à des Lyonnais qui en sont, eux, à deux défaites en autant de matchs à l'extérieur.

Une mission certainement ardue mais durant laquelle la jeunesse aurillacoise devra montrer qu'elle est à sa place dans cette poule élite et qu'elle a le caractère nécessaire pour se relancer dans un championnat qui sera de toute manière compliqué vu la concurrence.

Pour ce match, les Espoirs du Stade seront privés de Benoît Rieu, retenu avec les pros face à Montauban, mais pourront compter sur l'expérience d'Anzize Saïd-Omar au centre et aussi sur la connaissance du LOU de Giorgi Javakhia qui a quitté le Rhône pour le Cantal il y a quelques mois seulement.

Stade Aurillacois. Polit, Karkadze, Guibert, Destannes, Javakhia, Rouquette, Demangeot, Saginadze, Bouyssou, Van Kampen, Mulot, Reggiardo, Saïd-Omar, Ben Meftah, Verriest, Soulié, Bessières, De Vries, Van Dijken, Montoisy, Ricquebourg, Gach, Lopez, Hurjui, Louge.


Nourredine Regaieg

Commentaire