Actualité sportive en auvergne



Photo © louis fayet

L'ancien entraîneur d'Aurillac André Bester rejoint Angoulême jusqu'à la fin de saison

Libéré de ses engagements avec Aurillac, l'ancien entraîneur du Stade André Bester a rejoint officiellement Soyaux-Angoulême comme consultant pour les avants jusqu'à la fin de saison.

Libéré de ses engagements avec le Stade Aurillacois après une rupture à l'amiable entérinée la semaine dernière, André Bester a rapidement trouvé un nouveau point de chute.

Le technicien sud-africain a commencé à intervenir sur la conquête de Soyaux-Angoulême, classé 8e de Pro D2 et actuellement à quatre points des places qualificatives.

Accord trouvé entre Aurillac et André Bester pour une séparation à l'amiable

"Il souhaitait rester actif dans le milieu avant de retrouver un club et peut nous apporter beaucoup. Aurillac a depuis des années une des meilleures conquêtes de Pro D2" a expliqué le président d'Angoulême à nos confrères de la Charente Libre.

"En immersion la semaine dernière"

Officialisée ce mardi, cette arrivée intervient après une première prise de contact la semaine précédente et un premier passage à Angoulême, comme l'a révélé Adrien Buonanoto l'entraîneur charentais, ce mardi 18 février, en conférence de presse.

"Il a rejoint le staff jusqu'à la fin de saison. On était plutôt en recherche pour l'année prochaine mais on a eu cette opportunité, dès cette année, de faire venir un entraîneur en charge de la touche et de la mêlée. André était avec nous la semaine dernière en immersion et a pris officiellement ses fonctions hier matin", a poursuivi Adrien Buonanoto.

Nouvelle baisse des tarifs à Jean-Alric pour le match Aurillac-Vannes

Des débuts avec Angoulême... contre Rouen, vendredi

"Aurillac est la mêlée qui nous a fait le plus mal. C'est très bien. Ca rentre dans la projection sur la saison prochaine", a ajouté le technicien du SAXV.

Angoulême se déplace... à Rouen, vendredi, un club à la lutte avec Aurillac pour le maintien en Pro D2 et qui ne compte qu'un  point de retard sur la 14e place, celle de premier non-relégable, et qui est la propriété des Cantaliens.

J-.P. C.

Commentaire