Actualité sportive en auvergne



Photo © Fabien BELLOLI

Jonathan Best (Béziers) « Le match contre Aurillac sera un vrai test »

Quelques mois en arrière les destins d’Aurillac et Béziers étaient en partie liés. Un succès des Biterrois à Bourg-en-Bresse et les Cantaliens étaient sûrs d’être maintenus. Il n’en fut rien, mais par la grâce de son bonus à Nevers, Aurillac s’était sauvée comme un grand. Depuis, Héraultais et Auvergnats ont débuté une nouvelle histoire. Qui les fait se croiser ce vendredi 6 septembre (20 heures).

Depuis sa défaite à Bourg-en-Bresse lors de la dernière journée de la saison dernière, Béziers a repris le chemin des déplacements. D’abord pas trop loin, avec Perpignan en ouverture de la saison, puis Aurillac, ce vendredi, pour se jauger vraiment après un début de saison un peu mitigé, à en croire le capitaine de l’ASBH, Jonathan Best.

Les 5 points à retenir de la victoire d'Aurillac à Rouen (24-13)

« Sur le match de Perpignan, on était bon dans l’engagement et on a pris zéro point. Alors que contre Valence-Romans, on a pas forcément été très bon dans l’engagement mais on a été efficace dans le jeu offensif et on prend quatre points. Au final, on est partagé. Mais le plus important c’était de gagner, parce que on a pu voir sur les deux premières journées que recevoir n’est pas forcément un avantage », décrypte l’international algérien.

"Aurillac va être le révélateur"

Aussi, s’il reste prudent avant de débarquer dans le Cantal, Jonathan Best attend beaucoup de cette rencontre. « Entre mes années à Grenoble puis ici à Béziers, j’ai dû venir une dizaine de fois à Aurillac et je n’y ai gagné qu’une fois. Autant dire que c’est toujours compliqué. Je pense que pour nous ça va être le premier vrai test. Perpignan n’était pas vraiment prêt, et nous on a joué à 14, donc on a dû aller chercher des ressources un peu plus loin. Aurillac va être un révélateur en termes de contenu. Est-ce qu’on va être bon offensivement et défensivement ? Sur le premier match on a été bon défensivement puis offensivement sur le deuxième, mais on n’a pas été capable de mettre les deux qualités sur le même match ».

"On va chez une équipe qui joue bien"

Marqué par la performance d’Aurillac en mêlée contre Biarritz, le Biterrois sait où ses hommes et lui vont mettre les pieds. « J’ai regardé Biarritz, et le score ne reflète pas le contenu du match. Et gagner à Rouen, ce n’est jamais simple. On va chez une équipe qui joue bien en ce début de saison. Pour une fois on ne vient pas l’hiver, donc on va peut-être pouvoir jouer un peu au rugby », sourit le 2e ou 3e ligne alors que l’ASBH entend elle aussi faire vivre le ballon cette saison. « Avec Aurillac, on a un peu le même projet de jeu cette année. Celui d’une équipe qui a envie de jouer au large, de faire vivre le ballon, avec une conquête assez forte ».

Des Héraultais sans complexe

Si Béziers est encore en quête de la bonne carburation cette saison au moins a-t-il digéré la déception de sa non participation à la phase finale l’an passé.

« On a fait le bilan l’année dernière. Quand la saison s’est terminée, on a continué de s’entraîner pendant trois semaines. On a pu analyser ce qui ne convenait pas.»

Jonathan Best (Capitaine de de l'AS Béziers)

« Il y a la défaite à la maison contre Biarritz qui nous a fait du mal. Ce qui a été difficile l’an dernier, c’est qu’on a eu beaucoup de matches serrés, on a dû lutter à chaque fois jusqu’à la 80e minute. C’est peut-être ce manque de fraîcheur qui nous a fait défaut en fin de saison », avance Jonathan Best.

Peuchlestrade (Aurillac) : "On ne pouvait pas rêver mieux avant de recevoir Béziers"

Rassuré par sa capacité à résister au retour de Valence-Romans, un peu avant l’heure de jeu pour ensuite s’imposer plus largement (36-20), l’ASBH viendra avec des ambitions dans le Cantal.

« Aurillac a annoncé son intention de se qualifier. Et au vu des premiers matches, ça ne me paraît pas usurpé comme objectif. Mais on vient sans complexe, avec l’envie de poser des problèmes à cette équipe », insiste le joueur.

Jean-Paul Cohade

Commentaire